27/10/2015

Comment l'homme doit-il appeler une soeur libertine?

Tous les noms d'oiselles sont-ils fréquentables? Cela dépend du contexte...

Déjà, si je fais l'amour et l'appelle  ma partenaire de soeur dans mes états amoureux, cela risque de me faire débander en imaginant pratiquer l'inceste entre frère et soeur consentants. L'inceste est une pratique qui existe mais elle n'est guère à encourager car il peut provoquer de nombreux dégâts psychiques. Ne serait-ce que pour ne pas avoir un jour des enfants hors de la normalité qui auront de la peine à vivre dans ce monde qui n'accepte pas toujours les handicaps mentaux et physiques.

Donc si ma soeur est libertine dans ses pratiques sexuelles, je vais l'appeler comment au lit? Les mots orduriers ne sont-ils pas aussi excitants pour la libido des femmes que des hommes? Je pose la question et laisse la réponse aux femmes et aux hommes qui pratiquent "hard". Oui, salaud, encore, ohhh oui, j'aiiiiiime. Vas-y!

Être traité de salaud au lit ne m'a jamais dérangé dans ma masculinité parce que les jeux érotiques sont ce qu'ils sont: une montée vers le plaisir et la jouissance, peu importe les mots et les pratiques pourvus que la femme et l'homme obtiennent l'ivresse...recommandable quand on s'envoie en l'air. Sinon, cela ne vaut pas peine de pratiquer le sexe.

Par contre, cela dépend du contexte... Un mari trompé qui tout soudain découvre les mensonges de son épouse...et qui lâche un flot de jurons à son égards à faire boucher les oreilles des enfants. Une femme bafouée à de nombreuses reprises par un menteur qui court les jupons plus qu'il ne court après l'amour partagé avec sa partenaire...et qui se met à libérer toute sa haine contre l'homme en général et du sien en particulier à cause de sa blessure narcissique et sa profonde douleur...

Et puis, il y a le contexte des hommes grossiers naturellement qui traitent toutes les femmes de salopes n'importe quand, n'importe où, et n'importe comment. Et puis, il y a le contexte des féministes enragés pour qui la castration de tous les hommes devraient être une évidence parce que les hommes sont d'affreux prédateurs.

Les femmes sont mes soeurs... Et je partage l'intelligence, l'expérience, la créativité avec elles. Mais au lit, c'est évident, j'évite absolument le mot soeur...et si je lâche de temps à autre un gros mot qui fait monter au septième ciel le plaisir de ma partenaire et le miens, alors je ne cracherai pas sur la couronne mortuaire des salopes... Question de contexte... et de jouissance.

On est libertin et libertine ou on ne l'est pas. Jusque dans la petite mort sur nos pétales d'extase.

Voir aussi le blog "De l'art helvétique contemporain".

Commentaires

@Pachakmac psychopathes ,prédateurs sexuels à tous il leur manque une case comme on dit dans le jargon populaire
Aussi ne craignez vous pas surtout avec une lunaison porteuse d'actes sordides ,d'encourager des gens qu'il faudrait retenir malgré eux ?
Quand à dire que les femmes sont vos sœurs en les nommant salopes vous ne devez pas avoir une très haute opinion de vous -même
Et ce terme encourage à lui tout seul ceux qui souffrent de pulsions sexuelles
Très belle soirée

Écrit par : lovejoie | 27/10/2015

@Pachakmac et vous voudriez nous faire croire à votre esprit fraternel ? ce terme de salope qu'on peut associer à une sorte de racisme doit faire fuir les migrants

Écrit par : lovejoie | 28/10/2015

Ce que vous ne comprenez pas, lovejoie, c'est le jeu consentant des adultes à des pratiques que certains qualifient de perverses. Ce n'est pas pour cela que les gens qui se menottent au lit, jouent des scènes de domination et de soumission, sont tous des monstres dans la vraie vie de tous les jours. Il faut laisser la part de fantasmes vivre et la laisser se libérer dans des jouissances communes. Sinon, vous aurez de vrais pervers, de vrais méchants dominateurs qui écrasent les populations du monde sans aucun respect de l'Autre. Mais je ne vais pas vous faire un cours de psychanalyse parce que je ne suis pas psychanalyste. Et puis le titre de beau salaud, ça se mérite. Et puis, les filles qui traitent leurs soeurs de salopes quand leur petit ami les trompe avec elles et qui se jugent parfois elles-mêmes salopes, ont-elle une mésestime d'elle-même ou juste un regard cru sur leur liberté sexuelle? A elles de vous répondre. Je ne réponds pas à la place des libertines qui ne se font pas passer pour des saintes de couvent mais bien pour des saintes salopes. Je trouve qu'une libertine honnête est parfois plus sainte qu'une sainte menteuse qui refuse sa propre libido... A chacun ses visions et son regard sur la sincérité ou l'hypocrisie humaine. Je me fous de passer pour un libertin parce que dans ma cellule, je suis parfois plus abstinent que les curés du Vatican ou même d'un ascète planté sur son rocher.

Question de priorité et de temps accordé pour les moments de liberté qui me sont offerts. Je lis et j'écris assidûment. Je peux difficilement m'occuper de ma libido et de celle d'une compagne dans ce laps de temps. Quand à la virtualité du monde, ce n'est pas Satan dans sa globalité. Satan, c'est tout les crimes de l'être humain, qu'ils soient commis sur Internet ou dans la vraie vie.

Écrit par : pachakmac | 28/10/2015

Evelyne.....dehors SVP!

Écrit par : Corélande | 28/10/2015

Faites gaffe tout de même Pachakmac trop d'abstinence sexuelle peut provoquer des délires et des hallucinations qui seront le plus souvent
auditives comme ,vas et tues pour être un héros de Dieu
Alors que pour d'autres ,c'était allez et procréez
Quand on veut pratiquer l'abstinence sexuelle sans effets secondaires celle-ci demande à vivre en ascèse et à ne pas faire la morale a des gens qui ne fonctionnent pas ou qui ne pensent pas comme Soi
très belle soirée

Écrit par : lovejoie | 28/10/2015

Ce que je ne comprends pas c'est le terme de Salope écrit en gros pour qui dit respecter la femme !

Écrit par : lovejoie | 29/10/2015

@Pachakmac Il faut admettre que les films sur les Mormons sont loin d'avoir encouragé à des mœurs convenables et de nombreux cerveaux diminués auront pris au premier degré tout ce qui était montré dans les reportages ou films consacrés ¨à cette mouvance religieuse
Et pour clore la journée sûr que le feu et l'eau sont incompatibles,ah vivement que Vénus titille le Sagittaire (rire

Écrit par : lovejoie | 29/10/2015

En gros, j'aime d'avantage les filles qui respectent l'amour et ne salope pas leur nid d'amour. Mais étant donné qu'aimer un homme aujourd'hui signifie et se résume, pour beaucoup de féministes, à se résigner de se soumettre à un homme alors que c'est archi faux parce que aimer c'est simplement choisir sa façon d'aimer, alors j'admets que des filles soient des salopes et que nous les hommes nous nous contentions d'aimer des filles qui nous offrent leurs jolies corps mais pas forcément l'amour. C'est compliqué, en fait. Quant au titre en gros, c'est l'Expo artistique qui a voulu cela. Et je ne suis pas du tout le metteur en scène de cette Expo. Donc, demandez aux artistes qui en sont les auteurs. Toute bonne future journée, chère lovejoie. Vous savez, dans mon cosmos, je fait la part des choses et si je joue sur les mots c'est histoire de jouissance et non d'insultes...sauf envers les cons et les connes... Mais comme nous sommes tous les cons et les connes de quelqu'un d'Autre...

Écrit par : pachakmac | 30/10/2015

De toutes manières Pachakmac à chacun sa religion que ce soit en amour ou autre mais on reste confondu malgré tout face aux incestes considérés comme actes non criminels entre le père et la fille comme en certains pays Africains et comme beaucoup d'Européens ont eut à cœur d'épouser des femmes de ces pays on ose à peine imaginer les troubles mentaux qui peuvent affecter les cerveaux de cette gente masculine très vulnérable et qui pour se plier aux mœurs en cours dans le pays d'où vient l'épouse vont imiter des pratiques dignes du Moyen âge
Remarquez chez nous dés 1949 la chaire fraiche était déjà très recherchée .Il y eut un déclic sorte de mutation génétique qui obligea nombres de grands parents à interdire tout jeux entre enfants et adultes
Beaucoup de père d'ailleurs avaient été contraint à l'exile
chez leur concubine et ce par leurs propre parents
Nos anciens possédaient une clairvoyance qui fait grandement défaut de nos jours

Écrit par : lovejoie | 30/10/2015

Les commentaires sont fermés.