04/11/2015

Pourquoi la culture alternative est nécessaire à la société

En marge de l'actualité concernant les démêlés de l'Usine avec l'Etat de Genève, il me semble nécessaire de redire ici combien la culture marginale et expérimentale ne doit pas disparaître au profit de la "grande culture" chère aux bourgeois.

Dans une démocratie qui respecte encore sa population, un gouvernement ne peut pas mettre en péril des lieux de contre-culture au seul prétexte qu'ils ne respecteraient plus la loi ou les lois nouvellement applicables.

La contre-culture s'est toujours nourrie de résistance et de révolte contre les systèmes établis. Elle n'a pas pour objet de satisfaire la bien-pensance. Elle représente une nécessité alternative à toutes les personnes qui ne se sentent pas vraiment en phase avec les comportements de la majorité citoyenne. Vouloir fermer les lieux alternatifs revient à dire définitivement non à des gens, des êtres humains qui trouvent leurs intérêts ailleurs que dans les canons de culture officiels. Et dire non en fermant toutes les portes, en saccageant un lieu de vie et de création, c'est dire non à ces êtres humains et les enfermer dans une logique de l'exclusion qui va faire d'eux des parias et des gens qui n'ont plus aucune légitimité au sein de la société.

Hors la démocratie CE N'EST PAS çA! La démocratie c'est d'abord le respect des différences, le respect de l'égalité et des libertés pour tous et toutes.

L'Etat de Genève ne peut pas menacer l'existence d'un lieu culturel majeur pour des tags sauvages et une non-conformité au nouveau droit de patente des établissements publics (dans le cas de l'Usine, 5 tenanciers pour 5 lieux de débit au lieu d'une autorisation générale d'exploiter pour tous les débits de boissons à l'intérieur de l'Usine. A l'Etat de faire preuve de souplesse avec un lieu qui a son importance, sa propre vitalité, sa propre dynamique auprès d'une jeunesse qui n'apprécie pas les rapports verticaux et hiérarchiques de notre monde.

Après l'expérience que j'ai vécue à Vintimille, en Italie, cet été, je peux dire combien un trésor d'humanité et de créativité à été détruit à la frontière par la faute de la rigidité de lois rendant nos gouvernements très peu fréquentables et de plus en plus soumis à des règles et des rapports dictatoriaux avec la jeunesse plutôt qu'à des rapports d'harmonie et de confiance mutuelle.

Ne laissez pas détruire la culture alternative! C'est elle qui se bat en première ligne contre les comportements fascistes et inhumains hélas de plus en plus fréquentables par nombre de citoyens et citoyennes qui se renferment sur eux-mêmes en fermant leur coeur à la démocratie.

 

2015-08-16 1000000000000000.PNG

KILLED

2015-08-16 10000000000000000.PNG

.

 

Commentaires

@Pachakmac ceux repliés chez eux ne sont pas anti démocratie et sont sans doute beaucoup plus solidaires que ceux vantant sur tous les toits leurs exploits
Beaucoup se sont repliés suite aux nombreux harcèlements téléphoniques et désinformations des médias et comme personne ne peut plus les approcher sécurité immeuble oblige ,personne ne peut en son âme et conscience dire,je sais comment ils vivent *ces retranchés*
De fait ils imitent les militaires de 14 -18 ,tous dans leur tranchées en attendant de quelle couleur et quelle odeur sera fait *l'obus invitation de dernière minute* pour Noel /rire
Super bon jeudi pour vous et souvenez vous c'est le jour des fous

Écrit par : lovejoie | 05/11/2015

Les commentaires sont fermés.