21/11/2015

L'anarchisme en faillite?

A lire la Tribune de Genève aujourd'hui, on dirait que seul le djihadisme radical offre une appartenance valable aux jeunes paumés qui ne se retrouvent pas dans un projet de vie et un futur qui leur appartient.

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Geneve-change-de-ton-face-a-la-radicalisation-des-jeunes/story/20086105

Mais faut-il donc ignorer tout de la culture anarchiste, dont même Victor Hugo apportait son soutien et vantait ses mérites au travers d'un fameux poème que j'ai mis en ligne il y a quelques jours, c'est donc dire son importance artistique et politique, pour oser affirmer que l'anarchie a fait faillite et qu'elle ne peut être source de compréhension du monde et source de projet pour un jeune qui aurait quasi perdu la foi en l'Humanité?

Parce qu'il faut dire que la vraie source du Mal et du radicalisme djihadiste c'est la perte de foi en l'Humanité, avec en perspective la mort qui sauve, la mort qui console, chère à Baudelaire, le salut auprès d'Allah, qui rachèterait les dépravations et le libertinage de notre monde.

Hors, si l'anarchie se revendique du "Ni Dieu, Ni Maître" et que les religions ne l'aiment pas, voir le haï, pire encore condamne cette attitude au satanisme, il y a justement un chemin de survie qui s'offre à ces jeunes gens et jeunes filles à travers une attitude qui revendiquerait radicalement leur liberté d'expression et leur libre-arbitre. Car le Coran indique bien qu'il n'y a pas d'intermédiaire entre l'être humain et son dieu, donc qu'il impose à la personne sa liberté radicale, sa propre vision du bien et du mal à travers ses expériences de vie et d'échanges avec les êtres humains, ce nul contrainte en religion dont ce revendique l'islam. Être dans l'anarchie ne signifie pas qu'il faut poser des bombes et faire tout péter. ça, c'est le radicalisme nihiliste tel qu'il se produit sous cet islamisme radical ou sous d'autres formes que nous avons connu avec les Brigades Rouges ou autre Fraction Armée Rouge dont les membres désespéraient de notre société de consommation à outrance qui ne se préoccupe pas du tout des conséquences impérialistes que ce libertinage consommateur  impose à nous (par consumation mentale) et surtout à eux, ces millions de laisser-pour-comptes à travers le monde et chez nous aussi exploités de la façon la plus éhonté ( y compris l'esclavage au travail et l'exploitation sexuelle des enfants).

Il y a l'anarchisme de culture, de foi en l'Humanité, de volonté d'améliorer sa propre vie et de donner un visage au chaos du monde pour produire de la beauté et du sens qui redonne goût au combat démocratique et aux idées révolutionnaires.

Un jeune musulman qui ne se trouve pas bien dans sa vie peut très bien trouver l'exact opposé à son djihad qui se voudrait violent et destructeur. Il doit pour cela se fier à d'autres visions de la spiritualité, s'approcher de l'art, de la culture, du sport, de la spiritualité authentique pour faire de sa vie quelque chose de bien qui donnera aussi à sa famille l'espoir d'un jeune homme ou d'une jeune fille sauvé(e) du pire scandale que les gourous islamistes lui proposent: se tuer pour un paradis très hypothétique et tuer les Hommes au nom d'un nihilisme apocalyptique. Faire le bien sur cette Terre est la seule façon viable d'envisager un paradis hypothétique une fois mort. Et faire le bien c'est à gérer par soi-même, écouter sa propre conscience individuelle et non à travers les jugements moraux des autres qui nous condamnent parfois pour des choses dont nous ne nous sentons pas forcément coupables ou tout du moins qui ne serait pas à voir sous la forme du mal absolu mais d'un bien relatif pour soi et pour l'autre.

Pour cela, il ne faut pas tuer et violer la vie des êtres humains. Pour cela, il faut aimer la vie et les êtres humains.

P.S. Je suis arrivé à Paris il y a une heure pour écrire ce billet...qui est le premier de ce séjour ici parmi les Parisiens et Parisiennes blessé(e)s dans leur chair et dans leur âme.

 

Commentaires

@Pachakmac vous parlez du chaos mais l'informatique l'entretient et à trop en parler il fini par se généraliser .Le soleil entre dans le mois du Sagittaire bien connu pour se donner de grands airs et amoureux des provocations en tous genres et sens
Et quand on lit les paroles d'une chanson sur La Femme interdite lors de l'émission Sacré Soirée ,qu'on peut d'ailleurs lire sur un site ne nous étonnons pas si des égos chatouilleux comme ceux des tueurs ne réagissent pas à nouveau par un attentat
Il faut s'en méfier comme les nazis qui lors de la moindre petite provocation prenaient des otages pour libérer leur fureur détestant tout ce qui pouvait porter atteinte à l'honneur de leur Fuhrer
Vous parlez dans ce billet ou autre des anarchistes du temps de Victor Hugo mais à cette époque l'informatique qui relie en une fraction de seconde tous les humains entre eux qu'ils soient assassins ou pas ainsi que les armes automatiques n'existaient pas .Enorme différence entre hier et aujourd'hui
On connait même d'anciens anarchistes devenus aussi pinailleurs que ceux contre lesquels ils étaient remontés plus jeunes comme par exemple ceux nés dans les Landers Grün et ceux là en général sont les plus dangereux car connaissant toutes les ficelles du métier
Très bon dimanche

Écrit par : lovejoie | 22/11/2015

Les commentaires sont fermés.