26/11/2015

Pourquoi de partout c'est le refus d'aimer?

Pourquoi de partout

c'est le refus d'aimer,

le refus de partager et d'échanger,

le refus de considérer la culture et les arts,

le refus d'écouter

celles et ceux qui ne parlent pas

d'argent et de religion

mais de passion de la vie,

de spiritualité et d'humanité?

 

Je passe pour un fou.

Excusez-moi. Je ne jette pas de bombes.

Je tombe plutôt amoureux de bombes féminines.

Je passe pour un terroriste.

Excusez-moi. Je ne consomme pas la mort.

Je passe pour un idiot utile.

Excusez-moi. Je ne suis pas un mouton pour les loups.

Je passe pour un naïf.

Excusez-moi. J'ai roulé ma bosse

et personne sur la planète ne m'a dit

que le monde appartenait aux milliardaires, aux cyniques,

aux criminels, aux violeurs, aux vendeurs de saloperies.

 

A moi, mes profs m'ont parlé de philosophie,

d'art, de poésie, de créativité, de littérature,

de cinéma, de folies bergères, de théâtre,

de nourritures spirituelles, de voyages culturels,

de mixité, de langues humaines, de rencontres amicales,

d'amours et même parfois d'amours impossibles,

de passions, de lumière, de curiosités intellectuelles.

 

Alors, excusez-moi,

si je dois oublier tout ça

pour entrer dans vos guerres d'intérêts,

aimer vos barricades et vos tapis de bombes

lancés sur mes soeurs et frères humains,

adorer tous vos cynismes et vos milliards

qui nourrissent vos palais et me laissent dans la dèche,

me prosterner devant vos discours défaitistes,

vos maladies sécuritaires et suicidaires,

vos fermetures et vos haines,

votre absence de lumière et de sincérité,

vos alliances avec le fascisme,

la séparation des peuples et des cultures,

le reniement de nos humanités et de nos Lumières,

alors je vous dis que je resterai debout et vaillant,

que je mourrai en combattant et chevalier de la liberté,

de la culture et de l'art.

 

Parce que sinon

autant me suicider

avant de voir l'apocalypse

tombée sur l'Humanité de façon mortelle

et non de façon spirituelle et vivante,

cette belle apocalypse d'une humanité réconciliée

avec le Gai Savoir, la culture, et les arts.

 

Les commentaires sont fermés.