06/12/2015

L'étrangère sur l'étagère

 

J'en ai couru tant de galères

des filles légères

des filles guerrières

des filles derrière la frontière

des filles montées sur les étagères

avec leurs longues jambes à l'équerre

et leur coeur en bandoulière.

 

J'en ai vécu des parties de jambes en l'air

avec leurs jolies bicyclettes à l'envers

et ces dérailleurs d'amour dans mon verre

et ces corps déshabillés brisés par la pierre.

 

J'en ai poursuivi des jupons en volières

avec leurs grandes ailes de corsaire

et leurs obus incendiaires

lancés de leurs affolantes courbes solaires.

 

J'en ai connu des étrangères

et leurs sourires rompant l'ère glaciaire

avec leurs bouches d'aventurières

offertes aux riches mercenaires.

 

Et après les folies bergères

et cette fille venue d'outre-mer

peut-il ne rester à la fin que la guerre

et ce marchand de Mistral face à ce sans-frontière?

 

20151122_1555144.jpg

 

Les commentaires sont fermés.