07/12/2015

Sarkozy, premier dynamiteur de la République

Nicolas Sarkozy refuse le pacte républicain au nom d'une route pure et rectiligne qui ne dévie pas d'un iota de sa façon de penser à lui. Parce que les Républicains, c'est lui! Et que la République c'est lui!

On le savait. La famille Le Pen allait gagner au premier tour et très largement. Entre un Hollande qui fait du Le Pen et un Sarkozy qui brasse des mots à la pelle entre deux affaires judiciaires en pensant toujours se projeter pour 2017, lui qui n'a aucune chance d'être élu... il faut savoir que Marine le Pen, tout faux et nauséabond soit son programme politique, reste crédible pour ses électeurs et électrices et même pour les autres qui se mettent à penser comme elle alors qu'avant ils pensaient s'associer à une vision centriste de la République.

Rien n'arrêtera le Front National vers sa marche triomphale...sauf un changement radical des mentalités de l'élite de France. Se croire supérieurs à celles et ceux qui manifestent dans la rue, penser que les gens qui bravent l'Etat d'urgence de Hollande ne sont que de dangereuses personnes mettant la République en danger et n'ayant aucune idée positive pour changer la France et l'idéologie ultra-libérale, c'est juste dénier le droit aux citoyens et citoyennes de ce monde d'exister, de penser autrement, d'agir autrement afin que les choses s'améliorent dans le sens de plus de liberté, de fraternité et d'égalité, ces grands mots injuriés sensés être défendus autant par Sarkozy que Hollande. On croit rêver quand tant et tant de gens sont laissés sur la touche de la société, largués, délestés de leurs droits à étudier, travailler, vivre tout simplement.

Il y a trop de Blacks en France pour Manuel Valls...et de Roms aussi. Il y a trop de Sans-Dents et de Sans-Papiers pour Hollande... Il y a trop de misérables et la Cour des Miracles chère à Victor Hugo, grand politicien en plus d'être un grand écrivain, n'est pas celle des énarques qui fréquentent l'Elysée. Non. Eux, leur Cour des Miracles c'est Dassault, les rois du pétrole, et autres bateleurs qui font la haine et la guerre, qui rachètent des clubs de foot et en même temps sont les parrains de ces gamins qui viennent se faire exploser aux abords des stades à défaut d'y avoir pu pénétrer pour faire un maximum de morts.

Quand la Gauche fera du socialisme, ça se saura. En attendant, il n'y a plus ni droite ni gauche. Il y a le Front National et les Le Pen.

Quant aux anars, qu'ils se tiennent bien tranquilles dans leur coin. Une fiche S, accompagnés d'une cellule et d'une camisole de force les attendent quelque part en France. Parce que la mauvaise graine qui ose s'en prendre à Sarkozy et Hollande, ce sont, comme dirait Victor Hugo, des Gavroche qui lancent le pavé littéraire dans la rue sur les incendiaires de l'Elysée.

20151122_1507000.jpg

MANIF DU 22 NOVEMBRE 2015

LES MÉDIAS ALTERNATIFS AUSSI INVISIBLES QUE LES CITOYENS ET CITOYENNES

SUR LES CHAÎNES PUBLIQUES FRANCOPHONES...

L'EXCLUSION RÉPUBLICAINE TOUCHE BEAUCOUP DE MONDE!

 

Les commentaires sont fermés.