14/12/2015

L'état d'urgence démocratique et écologique

Si nous avions plus de journalistes comme Edwy Plenel, nous pourrions sans doute assister à un changement climatique politique, et voir quelques puissants sentir le vent du boulet démocratique fondre sur eux...

Je vous laisse avec cet homme et son équipe qui se battent depuis quelques années pour une démocratie arc-en-ciel favorable à plus d'égalité, de solidarité, de fraternité. Et je vous laisse aussi avec un chanteur baroudeur, un grand voyageur de la vie, Bernard Lavillier qui, déjà dans ses jeunes années anarchistes, criait son état d'urgence.

 

Commentaires

Dommage que la politesse écologique celle-là même qui faisait la force de nos anciens ,oui dommage qu'elle aussi ait disparu!
Respect et confiance se doivent d'être mérités et quand on sait les nombreuses infos bidouillées proposées aux lecteurs là aussi on pourrait espérer mieux non ?

Écrit par : lovejoie | 15/12/2015

Les commentaires sont fermés.