17/12/2015

La loi du 4 août 2014 fatale à Marine Le Pen?

Cela sent le bûcher républicain pour Marine Le Pen et sa provocation.

Avoir diffusé des photos de tortures et de meurtres perpétrés par l'EI sur son propre fil twitter pourrait la condamner jusqu'à 5 ans de prison! Un article de loi condamne en effet cet acte médiatique depuis le 4 août 2014.

Au-delà du risque inconsidéré qu'à pris la candidate déclarée à la Présidentielle 2017, on peut effectivement lui poser cette question légitime: propager des images de personnes ainsi condamnées à d'atroces souffrances et à la mort par des islamo-fascistes ne revient-elle pas, par exemple, à diffuser en plein consentement, et en pleine connaissance de cause, des images pédo-pornographiques à large échelle et, de surcroît, accessible aux mineurs? Dans les deux cas, la révulsion  à de telles images est de même puissance. Dans les deux cas, la totale négation des personnes victimes est flagrante. Dans les deux cas, la violence est d'une telle extrémité, que les personnes qui reproduisent de telles images sont irrémédiablement condamnables dans leurs rapports à une morale admise en démocratie et cela, même si le but en est de condamner l'acte barbare et cruel...

Et cela est tout de même le fait d'une dame sensée être responsable vu sa fonction et son but stratégique de devenir Présidente de la France!

Dites-nous, Marine, nous savons que vous aimez la provocation puissance bombe atomique. Mais tolérez-vous les actions réelles que vous voulez nous imposer en ne les censurant pas naturellement et instinctivement à votre regard?

La prochaine fois, contentez-vous de vous révolter de façon artistique. On pourra vous écouter dans vos déclarations. Car l'art ne justifie jamais les moyens assassins. Il alerte des dangers et de la catastrophe à venir si on ne le prend pas au sérieux...mais aussi avec la légèreté de la dérision et de l'humour trash...

 

« On parle parfois de la cruauté de l'homme, et on la compare à celle des fauves : que c'est injuste pour ceux-ci ! Les fauves n'ont pas la cruauté artistique des hommes.»
Les Frères Karamazov (1877)

Fédor Dostoïevski

https://blogs.mediapart.fr/mouloud-akkouche/blog/171215/sarmer-contre-les-freres-kalachnikov

 

 

Les commentaires sont fermés.