31/12/2015

2016: Toi + Moi = O2

2016:

Toi + Moi = O2

2015-08-29 077.PNG

 

 HELLO LA TERRE !

WHAT'S FOR LOVERS ARE YOU?

Représentation de Lewis du dioxygène respectant la règle de l'octet. Représentation de Lewis du dioxygène comme diradical.

Produire une jam

Une jam session

dans nos nuits de tentations

 

Produire du free

partout des frissons

sur nos corps passion

 

Produire de l'amour

de l'âme sur nos tambours

voyager jusqu'aux étoiles

 

Et connaître la Lumière

(à suivre...)

« Pour vivre comme pour mourir, le dioxy­gène, c’est radi­cal ! »

http://www.societechimiquedefrance.fr/produit-du-jour/dioxygene.html

 

 

30/12/2015

Victor Hugo: de la guerre, de la paix, de la nationalité

Victor Hugo avait une âme de No Border. Mais ne le criez pas sur les toits. Cela ferait mal à François Hollande.

Pourquoi je prétends cela? Parce que Victor Hugo avait une vision à la fois laïque et spirituelle du monde. Il avait compris que pour faire la France, il avait d'abord fallu que les provinces se fassent une paix définitive et renoncent à tout jamais à la guerre armée entre elles. De ce modèle, il tirait l'utopie du monde de demain, du monde global dans lequel nous vivons où la nationalité serait sublimée par une appartenance globale à la communauté des Hommes et une planète en paix où les Hommes et les Etats ont définitivement renoncé aux conflits armés...

"Supposez que les peuples d’Europe, au lieu de se défier les uns des autres, de se jalouser, de se haïr, se fussent aimés : supposez qu’ils se fussent dit qu’avant même d’être Français, ou Anglais, ou Allemand, on est homme, et que, si les nations sont des patries, l’humanité est une famille ; et maintenant, cette somme de cent vingt-huit milliards, si follement et si vainement dépensée par la défiance, faites-la dépenser par la confiance ! Ces cent vingt-huit milliards donnés à la haine, donnez-les à l’harmonie ! Ces cent vingt-huit milliards donnés à la guerre, donnez-les à la paix !"

Cette immense somme d'argent mentionnée par Victor Hugo correspond à 32 années du budget militaire français de cette époque. Il en parle ici:

http://www.taurillon.org/Victor-Hugo-au-Congres-de-la-Paix-de-1849-son-discours,02448

Il continue ainsi son discours:

"Désormais, le but de la politique grande, de la politique vraie, le voici : faire reconnaître toutes les nationalités, restaurer l’unité historique des peuples et rallier cette unité à la civilisation par la paix, élargir sans cesse le groupe civilisé, donner le bon exemple aux peuples encore barbares, substituer les arbitrages aux batailles ; enfin, et ceci résume tout, faire prononcer par la justice le dernier mot que l’ancien monde faisait prononcer par la force."

Et il termine par un vibrant hommage aux peuples du monde:

"Messieurs, je le dis en terminant, et que cette pensée nous encourage, ce n’est n’est pas d’aujourd’hui que le genre humain est en marche dans cette voie providentielle. Dans notre vieille Europe, l’Angleterre a fait le premier pas, et par son exemple séculaire elle a dit aux peuples : Vous êtes libres. La France a fait le second pas, et elle a dit aux peuples : Vous êtes souverains. Maintenant faisons le troisième pas, et tous ensemble, France, Angleterre, Belgique, Allemagne, Italie, Europe, Amérique, disons aux peuples : Vous êtes frères ! »

Nous pouvons terminer ce billet par une forme de tranquille certitude: Victor Hugo n'aurait jamais fait entrer dans la Constitution une loi permettant la déchéance de nationalité. Car il luttait contre la barbarie pas contre l'annulation des droits à la nationalité française. Il voulait la rédemption du barbare et pas sa chosification en animal monstrueux par un déshumanisation de sa personne, cette même déshumanisation exercée par le terroriste, et son exclusion de la société par l'Etat.

 

 

 

 

 

Déchéance de nationalité: "En clair, il me reste Hitler et Mein Kampf"

Enlever la nationalité à un terroriste qui agit au nom d'une idéologie bien précise et vous le conforterez définitivement et à jamais dans sa croyance sectaire et totalitaire.

Vous ferez de lui un criminel et assassin (ce qu'il est devenu définitivement en termes juridiques par sa condamnation devant les juges) doublé d'un monstre robotique déshumanisé et exclu de la communauté des humains (ce qu'il deviendra définitivement grâce à la déchéance de nationalité). Au final, vous en ferez une sorte de gorille dont la haine et la rage se déchaînera absolument et irrémédiablement à sa sortie de prison. Il ne resterait alors, dans l'absolu, qu'à l'enfermer à vie pour protéger la société de la récidive ou, autre décision de loi constitutionnelle retournant à l'âge de pierre, à condamner systématiquement à mort tout auteur d'attentat terroriste ( un père de famille français qui massacre toute sa famille à la kalachnikov est-il un terroriste genre passionnel? Je laisse ouvert le débat comme pour tous les autres crimes commis sauvagement sur des personnes innocentes ou ne méritant pas qu'on leur ôte la vie par la décision d'une justice toute personnelle). On pourrait remettre au goût du jour la guillotine chère aux rois de France...

Au final, déchoir de sa nationalité un Français ou une Française dans le cadre d'un attentat djihadiste c'est enfermer encore davantage un jeune homme d'une vingtaine d'année dans son discours fasciste et ne lui laisser que cette seule possibilité de réflexion stupéfiante, cet opium du peuple qui a condamné au désastre tant de peuples, au lieu d'un éventuel repenti fait durant ses années de prison et un retour encore possible à la citoyenneté malgré les horreurs commises:

"En clair, il me reste Allah et le Coran" dira le terroriste. Et il n'y aura plus aucun doute sur cette certitude qu'il commettra encore d'autres bains de sang une fois sa "liberté" retrouvée...

Ou comment être dans l'obligation absolue pour François Hollande et Manuel Valls de créer un Guantánamo bis une fois cette loi constitutionnelle adoptée...

Pour ma part, je retourne chez Guantanamera avec Joan et Joe histoire de croire que je vis dans un monde d'avenir plutôt que dans un monde de déchéance absolue.

 

29/12/2015

La nationalité mondiale et onusienne pour un terroriste!

La France socialiste possède en son sein quelques splendides spécimens qui pondent des bêtises énorrrrrmes à répétition. L'un d'entre eux s'appelle Guillaume Quévarec qui se prononce, comme beaucoup de socialistes comateux, en faveur de la déchéance de nationalité pour les citoyens responsables d'actes de terrorisme.

Et grâce à son intime conviction, il aboutit à l'idée qu'il faut tous les (les terroristes) exclure de la nationalité française. Pour les Français terroristes possédant cette seule nationalité qui deviendraient par conséquent apatrides, il faudrait inventer un passeport mondial et onusien, une sorte de "No Border Ambassador" pour ses braves gars qui ont commis des atrocités terribles sur sol français.

Ce socialiste tient donc en très haute estime l'ONU et les partisans d'un passeport mondial qui permettrait à tous et à toutes de circuler partout sans barrières douanières, idée originale d'utopistes et d'artistes qui considèrent le village global comme notre village à tous et non la propriété et le privilège des chefs d'Etats, des milliardaires voyageant sans frontières, des célébrités papales et autres religieux en haut de l'affiche qui circulent actuellement à peu près où bon leur semble dans le monde.

Finalement, avec ce genre de socialiste, il serait absolument idéal de devenir terroriste pour que notre rêve devienne enfin réalité. Mondial et Onusien! Un honneur délivré au terrorisme international et refusé aux grands artistes qui font oeuvre global d'une seule humanité pour tous...

Que ce socialisme-là marche la tête à l'envers avec des non-sens et des idées folles ne nous étonne plus guère. Avec Hollande et Valls en duo de choc, nous voilà rassurer sur l'avenir florissant du terrorisme mondial qui aura retenu l'info dans ses grandes oreilles et son cerveau très bien informé des bourdes monstrueuses de certains de nos politiciens prêts à offrir ce cadeau de Noël fantastique aux criminels!

Tout un symbole qui devrait faire réfléchir notre duo de la valse hollandaise à la mode Vichy, soit deux pas en avant, un pas à l'extrême gauche, un autre à l'extrême droite grâce à l'extension élastique des pieds, puis enfin trois pas en arrière avant de plonger dans la vichyssoise préparée par un Grand Coq français.

Cela vaut bien une tarte à la crème ou une enfarinée du duo, n'est-ce pas?

http://www.liberation.fr/france/2015/12/28/decheance-de-nationalite-au-ps-le-pour-est-a-venir_1423327

 

 

 

 

28/12/2015

Tu devras me dire

Tu devras me dire

si oui ou non on a le droit de rire,

de jouer sur cette Terre

à autre chose qu'à la guerre

où tu veux semer ton enfer

au nom de tes propres fers.

 

Tu ne connais rien à la liberté

si tu te permets d'assassiner.

Tu ne connais rien du paradis

si tu supprimes des vies.

Tu ne connais rien de la divinité des hommes

si tu commets des pogroms.

Tu ne connais rien de la divinité des femmes

si tu les envoient dans les flammes

de ton enfer

de ta haine et de ta guerre

que tu fais à la Terre entière.

 

Ne cherche pas Allah

si tu craches sur les enfants et les divas.

Ne cherche pas Allah

sans savoir dire alleluia.

 

Ecoute le chant du nirvana

qui t'éloignera de cette folle paranoïa

qui te condamne irrémédiablement au pire des combats.