08/01/2016

Courrèges: la leçon de solfège et puis l'envol

André Courrèges est parti habiller le Ciel de ses parures d'anges et de ses filles ultra-loverdream.

C'est lui qui a donné ses lettres de noblesse à la mini-jupe et qui a fait entrer Mai 68 dans le coeur des jeunes filles en fleur. Bottes vinyles et jupe de satin. Un monde était né. Et quel monde! Jamais les filles n'avaient osé porter ça! Le scandale absolu dans les chaumières chrétiennes! Le sexe faisait son entrée dans la rue et les parents s'affolaient devant leurs filles qui voulaient porter haut et court leur féminité. Ils ne fallait pas les pendre ni les lapider. Il fallait les prendre avec des fleurs romantiques semées par des garçons sous leurs charmes.

Oui. Les garçons étaient fascinés. Ils découvraient pour la première fois le paradis sur Terre avec tous ces papillons qui prenaient la ville et les campagnes en déployant leur longues jambes tentatrices. Et le voyage prit et il gagna la planète jusqu'en direction de l'Orient, en Inde, en Afghanistan, puis l'Indonésie.

C'était avant le grand fracas de notre monde.

André Courrèges s'est envolé. Il nous reste ses notes de solfège dessinées en mode féminin. C'est une arme dérisoire face au terrorisme et au machisme de retour. Mais c'est une arme d'une grande force suggestive et de promesse pour un monde enfin libéré de ses carcans religieux.

 

 

Courrèges robe rouge

http://www.fashion-spider.com/nouvelle-maison-courreges.fashion

 

Les commentaires sont fermés.