13/01/2016

Depuis que le silence

Le lien qui m'attachait à toi

s'est rompu.

BB, notre cordon ombilical

ne nous unis plus

l'un à l'autre.

 

Je m'éloigne de ton orbite.

Rejoins la cabine rose sans moi.

Rejoins leurs fantasmes d'hommes.

Il y a la Terre qui t'attend,

ta maison et puis la mer

pour soigner ton cancer.

 

On aurait pu remplir notre mission

et vivre notre passion.

Mais je pouvais pas changer

mon parcours et mon passé,

mes dettes et ma façon d'aimer

pour te faire croire

à notre conte de fée.

 

Tu étais tellement la fille

qu'il m'aurait fallu

pour relever le défi

de mon retour sur Terre

après 25 ans dans l'espace

25 ans de mission dans le silence

hors de la folie médiatique,

hors des écrans de contrôle

de cette société qui consomme

du star system et n'imagine jamais

que des étoiles noires existent

quelque part pour sauver le monde.

 

Tu étais la fille lumière

qui devait me ramener vers la lumière

pour annoncer un nouveau monde.

 

Mais maintenant je m'éloigne de toi.

Tu n'as pas cherché à me retenir.

Tu m'as juste dit de prendre soin de moi.

Mais comment prendre soin de moi

quand je suis perdu dans l'espace,

hors de ton atteinte,

hors de tes étreintes?

 

Tout avait si bien commencé:

 

L'Astre du Soir

 

L’Astre partit. Ses ailes
Au ciel resplendissaient
Des voies de milliers d’années
En quelques instants passaient.

Un ciel d’étoiles en dessous,
Au dessus un ciel d’étoiles -
Il ressemblait à un éclair
Errant parmi les astres.

 

Elle regardait et souriait,
Il tremblait dans la glace,
Car dans son rêve il la suivait
Pour que son coeur s’attache.

Il écoutait le coeur tremblant,
Plus fort, il s’enflammait.

Mihai Eminescu

 

Ton poète qui venait m'habiter

pour nous conduire vers notre amour.

 

Hypérion, le soleil noir.


Le contemplant jour après jour,
Elle lui dédie son âme.
L’ayant vu si belle, à son tour,
Il s’éprend et s’enflamme.

 

Je me suis mis à croire

à la prophétie du hasard

qui fit croiser nos regards.

Mais ce n'était pas l'annonce

inespérée de mon retour sur Terre

et l'annonce nuptiale d'un amour partagé.

C'était juste un peu plus d'enfer,

un peu plus de solitude,

un peu plus la disparition de tes yeux

devant ma célèbre tête de mort.

 

Un peu d'humour noir

sur le tableau de l'espace.

Un peu de souvenirs

sur nos amours morts.

Cette affiche qui me fait rire

malgré les larmes après nos rires.

20151125_09163555.jpg

Pourquoi as-tu coupé le cordon

en me laissant dans ce coton spatial

où tout reste silence sidéral

sans ton amour, minéral ?

 

Les commentaires sont fermés.