14/01/2016

Oblivion-nous!

Rendez-vous sur Oblivion

pour renouer avec nos souvenirs

et relater notre histoire avortée.

 

Rendez-vous sur Oblivion

avec Bowie pour fêter

tes cuisses qui s'ouvraient

et se refermaient

comme des portes ouvertes sur la vie.

 

Faudra bien que tu comprennes

que je te voulais

mieux que dans un bordel.

Faudra bien que tu relises

mes tripes dévorées par le mal

qui ronge mes entrailles

de t'avoir si peu de temps aimée

si peu enlacée

si peu visitée

si peu...

et puis merde!

Je vais me prendre une cuite

à ton nom

et me masturber à ta mémoire

puisque tu me retires le droit

de te conquérir encore et encore.

Je vais me prendre une ligne

même que j'ai jamais pêché

de coke dans mes eaux toxiques.

Je vais me prendre

une jolie pute espagnole,

ta voisine de palier peut-être,

histoire de crier ma haine

des crimes d'amour

en jouant la corrida avec elle

tout en rêvant de baiser avec toi.

 

Et puis non.

Tout ça n'est que liberté infidèle

dans mes ratures amoureuse.

Je ne pourrais passer à l'acte

qu'ivre mort, inconscient,

et loin de moi-même

parce que mon amour pour toi

était si grand dans ma nuit.

 

Pourquoi ce suicide?

As-tu un homme parfait

qui te demande jamais rien de justifier?

As-tu un homme

que tu as rendu aveugle

et qui, dans ton lit,

te construit des châteaux en Espagne

en ignorant l'abc de ton métier?

 

Ne me dis pas que tout est vérité

dans ton univers

puisque nous vivions

tous les deux

dans le mensonge

des relations tarifées,

des coups d'épée dans ton O

qui viennent de partout te transpercer.

 

Ne me dis pas que tout est insulte

quand je doute de toi,

de tes projets avec moi

puisqu'il n'y avait pas de projet

au-delà de l'horizon de ton lit

dans ce putain de bordel.

 

Dehors,

tu ne venais pas me respirer

ni l'air de mes rêves avec toi.

Dehors,

je n'allais jamais au cinéma avec toi

bien que ton parfum soit Cinéma

d'Yves Saint Laurent


Un parfum de séduction qui révèle la star en toi Hommage à ta beauté, au plaisir et à ta séduction, CINÉMA d'Yves Saint Laurent révèle la star qui est en toi.
La femme CINÉMA plaît et aime plaire. Consciente de son pouvoir, elle aime le jeu de la séduction.
Son parfum : un bouquet flamboyant de glamour et de féminité qui scintille dans l'or et la lumière. Un parfum éclatant pour une femme divine, qui avance dans la vie comme sous les projecteurs, élégante et sûre d'elle. Dans son sillage, les flashes crépitent…
Véritable concentré de séduction, ce jus floral, sensuel et lumineux s'ouvre sur les notes pétulantes de la Clémentine de Corse mêlées à la douceur de la fleur d'Amandier. Le cœur rayonne alors autour d'une majestueuse Amaryllis, solaire et épicée, soutenue par le Jasmin Sambac. Les notes de fond, très sensuelles, marient la chaleur de la Vanille Bourbon à l'Ambre gris pour un enchantement complet des sens.

Tant de poésie

dans ce flacon

que cela t'allait si bien!

 

Dehors, toi et ton cinéma,

je ne vous ai jamais rencontrés.

 

Alors...

T'ai-je vraiment insulté

où bien me suis-je insulté

en te demandant la preuve...

de ta terrifiante maladie.

 

Maintenant, je suis retourné à la mort.

Il n'y aura pas d'autre fille

avant mille ans

ou alors je dois le faire tout de suite

pour rester vivant

et t'oublier entre les cuisses

de la suivante.

 

Rendez-vous sur Oblivion

pour renouer  avec nos souvenirs

et relater notre histoire avortée.

 

Rendez-vous sur Oblivion

avec Bowie pour fêter

tes cuisses qui s'ouvraient

et se refermaient

comme des portes ouvertes sur la vie.

 

A bientôt sur Oblivion, Cristina.

 

Les commentaires sont fermés.