16/01/2016

Yodel-odel-ay-hee-hoo!

Je rêvais de cette grande story

de cinéma avec toi en love story board.

Faire de nos nuits des jours de vie

où tu serais la vedette de mon coeur.

 

Casser la dictature du fric.

Passer au carsher tout le shit,

la coke des dealers de chattes

qui rôdent dans les gouttières

en espérant que je saute du toit

et m'allume le cerveau

sans même user de leurs guns

pour descendre ma conscience

mon âme qui se rebelle

contre ce monde de belles conspiratrices

jouant les bad comédies romantiques

avec des poètes maudits

prêts à sauter de joie dans leurs caniveaux

envahis de bestiaux en rut

qui n'ont aucune idée

de leurs forfaits à bon prix

cent balles pour le quart d'heure

deux cents balles pour une demi-heure

trois cents balles l'heure

qui annulent l'amour

qui annulent la beauté

qui annulent ton coeur

pour profiter de ton corps,

exclusivement de ton corps.

Fuck Devil!

I am your angel in your life!

 

Yodel-odel-ay-hee-hoo!

Mais c'est moi qui suit le monstre.

Et eux qui vont continuer

leur danse macabre sur ton corps.

Yodel-odel-ay-hee-hoo!

Mais c'est moi l'ange déchu

du paradis de ton amour

et eux les héros de tes nuits.

 

Je rêvais de cette grande story

de cinéma  avec toi en love story board.

Faire de nos nuits des jours de vie

où tu serais la vedette de mon coeur.

 

Et casser la gueule

à mon pays qui se casse la gueule,

passer en direct à la TV

pour le faire réagir en direct

à nos rimes nées sur tes cimes,

à ton sex appeal de cristal,

qui brise le discours du Blocherenthal,

ce pays imaginaire où les milliardaires

font régner leur loi totalitaire

jusque chez les déboucheurs de sanitaire

croyant qu'en débouchant leurs chiottes dorées

ils obtiendront des rois des banques

des royalties et un travail à vie

made in Helvétie.

 

Non! Je ne t'aime pas!

Je suis fou de toi!

Non! No Love!

Je te l'avais dit au départ

parce que je ne voulais pas de final

qui fait la part belle aux chacals,

à ceux qui déshabilleront ton corps

sans magie, sans amour, sans génie,

à ceux qui violeront l'amour

avec leurs rires gras et partouzeurs,

leurs sombres plans culs

qui s'arrêtent au moment même

où tu les jettes à la rue

après avoir consommé leur coke

en te disant "suce my c***"

en oubliant ton nom

pour courir un autre vagin

prêt à se vendre pour une heure

pour un instant de déshonneur,

une affaire de simple trafic des corps

entre homme et femme

entre animal et animal

entre nature et nature.

 

Non! je ne t'aime pas!

Je suis fou de toi!

Et maintenant que tu a coupé

ta ligne de coke pour moi

dans ce naufrage romantique

Je suis en manque de toi!

en manque de toi!

en manque de moi!

 

 

Yodel-odel-ay-hee-hoo!

Mais c'est moi qui suit le monstre.

Et eux qui vont continuer

leur danse macabre sur ton corps.

Yodel-odel-ay-hee-hoo!

Mais c'est moi l'ange déchu

du paradis de ton amour

et eux les héros de tes nuits.

 

Tu t'es mariée à leur putain de jeu

(comme un "vas-te faire foutre" pour Noël)

Mon don est une malédiction, oublie la Terre j'ai envie

d'extraire ma bite et de baiser l'Univers tout entier

du haut de mon espace interstellaire

Eminem remix.

 

Happy Cristimas, mon amour!

 

Yodel-odel-ay-hee-hoo!

Mais c'est moi qui suit le monstre.

Et eux qui vont continuer

leur danse macabre sur ton corps.

Yodel-odel-ay-hee-hoo!

Mais c'est moi l'ange déchu

du paradis de ton amour

et eux les héros de tes nuits.

 

 

Les commentaires sont fermés.