26/01/2016

Une chanson des jours heureux

Nos enfants courraient au bord

de la rivière.

Des cris de joie et des pleurs

s'élevaient au-dessus des eaux.

Des libellules volantes,

des saucisses fumantes,

et un wonderful love.

 

Et puis, dans les écouteurs

de notre sous-marin,

il y avait cette chanson de Black

à la recherche d'un ami.

 

Il est parti vers le soleil

retrouvé l'ami Invisible,

celui dont on dit qu'il n'existe pas

parce que trop d'injustice ici-bas,

parce que trop de manque d'amour ici-bas,

parce que c'est plus commode comme cela

de ne plus prier et de ne plus aimer l'Invisible.

 

Alors je chante avec lui

Wonderful Life

Les commentaires sont fermés.