10/02/2016

Tomber d'amour

Tomber!

Tomber Tour Eiffel!

D'Amour je porte sur mes ailes

celle qui égaie ma vie,

celle qui joue dans ma cour

la femme-fille libérant ma Bastille

par ses ensorcellements et sa magie

m'élevant directement au rang d'ange

élu de son Bal des Archanges.

 

Oh Gaby, Gabriel,

emmène-moi encore à sa danse

au sommet de son Parnasse

que nous y laissions toute la passion

d'étreintes pénétrées lors de nos ascensions.

Pianissimo allegro mezzo forte,

forte, puis adagio,

enfin fortisssima.

 

Negro spiritual final

envahis de liberté sensuelle

au centre de son corps infini

qui se cambre à ses hanches 

dictant seconde par seconde

notre rythme branché à son sex appeal

et à ses foudroyantes érotiques,

déclic d'ondes mystiques

que je chasse en ses terres

débusquant son musc et son ambre

jusqu'à jouissance la plus profonde.

 

Ne me laisse plus sans elle.

Oh Gaby, Gabriel.

Veille à notre amour.

Veille sur nos jours.

et laisse à nos nuits

le soin de se nourrir

de leurs contes

des Mille et Une nuits

 

Toucher à son miel

m'est devenu essentiel.

Ensemble, nous sommes inarrêtables.

Seule la main de Dieu

pourrait nous obliger aux adieux.

 

Mais Ensemble,

nous sommes inarrêtables.

 

Tomber.

Tomber Tour Eiffel!

D'Amour, je la porte sur mes ailes.

 

Les commentaires sont fermés.