12/02/2016

J'ai pris ton envol

C'est comme un long survol

de la Côte d'Azur.

J'ai plongé dans tes eaux

et les coraux, les algues marines,

les poissons volants,

les hippocampes

sont venus dirent bonjour

à mes tempes.

J'ai posé mon casque gravitationnel

sur la tête

et je rejoins en ce moment

nos ondes de l'espace-temps

dans toutes les musiques

que j'aime.

 

Plus rien ne sera jamais comme avant.

J'ai trouvé mieux qu'une sirène.

J'ai découvert le ciel

dans ton regards de lumière

et nos jeux d'enfants d'école primaire.

 

Si tu savais combien j'ai attendu

de reconnaître celle

qui créerait l'inattendue connexion

entre le sexe et l'esprit,

la jointe aventure

de deux êtres faits l'un pour l'autre.

 

Impossible de rêver plus haut.

J'ai atteint le sommet.

Et je ne peux que redescendre.

Donc, s'il te plaît,

gardons-nous au sommet de l'amour

parce que je ne veux plus jamais

redescendre de ce nuage

où les anges se parlent et s'aiment

de sourires attendris,

de paroles douces à l'oreille,

et d'étincelles sonores

lorsque nous faisons l'amour.

J'étais sur la Côte d'Azur

en juillet dernier

et j'ai ramené un peu

de cet arbre magique fabuleux

dans mes valises de romanichel.

Regarde bien ces images irréelles.

Elles ont la perfection

de ce que j'ai ressenti

avec mes amis migrants

et mes amis activistes

qui protégeaient mutuellement

notre humanité planétaire

alors que nous étions les parias

de notre système élitaire

qui prend des allures génocidaires.

 

2015-08-19 08.03.200.png

Ces images, aujourd'hui,

je les dédie à notre amour,

à ce sorcier africain

qui crée la magie,

à cette mama africaine

qui protège ses enfants.

Je ne veux plus jamais redescendre

de notre arbre magique.

Je veux que notre amour

soit le plus beau dans l'azur

et que les ombres s'effacent très vites

quand nous aurons du soucis.

Je veux que notre relation,

quand elle aura vraiment lieu

dans la liberté de nos jours,

dans la folie de nos nuits,

loin de notre goulag actuel,

dure, dure, dure,

jusqu'à ma mort

et que si un nouvel ange

vient égayer nos jours,

il ne voit jamais

sa maman et son papa

se séparer et se perdre

par manque d'amour.

Tout cela, je te le dis déjà

au cas où les dieux

nous refusaient ce bonheur

entre toi et moi.

Mais je sais que je ferai tout

tout de notre amour

pour qu'il prenne le chemin

de notre réalité.

Et si malgré cela j'échoue,

tu resteras la dernière,

la vraie der de der

dans les guerres de mon coeur

à m'avoir ouverte les portes

d'un paradis que j'attendais

avant de disparaître à jamais.

 

A nous, mon amour.

Et que les anges soient avec nous.

2015-08-19 08.03.2000.png

 

Les commentaires sont fermés.