24/02/2016

Les aventures extraordinaires de Madame Pinson et de Monsieur Polisson

Monsieur Polisson

s'est épris de Madame Pinson

Prof de Kamasucetra

à la Big Ben Academy

of London School.

 

Et quand Big Ben sonne

c'est tout London

qui entend et follow l'amour

entre Madame Pinson

et Monsieur Polisson.

Et quand Big Ben sonne

c'est tout London

qui rêve et cuisine le bacon

en attendant sur le balcon

de franchir le mur du son

et s'abonner à leur grand free son.

 

Monsieur Polisson

est déjà un vieux garçon

qui a trempé son glaçon

dans bien des liqueurs de curaçaon

et de toutes les façons.

Madame Pinson

joue à César Robinson

sur son lit à rubis cons

et, pour ne pas éveiller les soupçons,

elle a fait construire une école

de gladiateurs sur son grand lit

tout en se livrant au plaisir d'un festin

et en jouant les escort girls

pour de fieffés mulets

abonnés à son chariot de feu.

Par des chemins détournés,

elle ne parle jamais d'amour

mais de sa liberté prise

pour oser franchir le Rubicon

et gagner les aisances matérielles.

Mais les flambeaux de l'amour

s'étant éteints depuis longtemps

dans son coeur de Pinson

elle s'égara pourtant et erra longtemps

avant de tomber

sur Monsieur Très Polisson,

vieux prof de Lettres

à la Love University of Newcastle

qui devint alors son guide.

Ils marchèrent  ensemble

sur des chemins extrêmement étroits

et rejoignirent les cohortes d'anges

qui s'étaient tous donnés rendez-vous

sur le fleuve du Rubicon.

"Maintenant", dit la prof de César Kamsucetra,

"nous pouvons encore revenir sur nos pas.

Mais si nous passons ce petit pont

alors notre amour décidera de tout."

 

Monsieur Polisson enlaça Madame Pinson

et il la coucha sur son lit à bascule.

Alors le miracle se produisit.

Il devint cet homme

d'une beauté remarquable

tout en jouant de son chalumeau

sur les monts et merveilles

de Madame Pinson.

Outre des bergers et des bergères,

des soldats de l'armée d'Amérique

et de toutes les Russies

accoururent pour regarder

dans le plus parfait secret

ce couple très étrange vivant leur amour.

Le premier soldat d'Amérique

eut alors une sorte de vision cosmique

et saisit une des trompettes

en sonnant au cri d'une fanfare

avec une force extraordinaire.

Il alerta les ennemis

se tenant de l'autre côté de la rive

qu'ils se devaient de faire la paix

dans toutes les Syrie de la Terre

pour sauver cette Rome moderne

qu'ils s'étaient outrageusement partagés

durant des siècles de conquêtes et de guerre.

Monsieur Polisson jeta alors les dés

et embrassa tendrement

Madame Pinson

d'un tout léger baiser sur la bouche

pendant qu'il lui faisait l'amour.

 

"Allons", souffla-t-il

à l'oreille de l'agent 006,

"nous avons convoqué et appelé

les prodiges des dieux et

les dieux ont franchi leur Rubicon

pour rendre de l'équité à ce monde!"

 

inspiré du texte de Suétone, les douze Césars, César

 

 

Les commentaires sont fermés.