23/03/2016

Nadine Al Budair, une Saoudienne magnifique


C'était avant les attentats de Bruxelles. Le site Breizh-info.com donnait à lire un texte traduit de la journaliste Saoudienne Nadine Al Budair. Aucun grand média occidental n'a repris ce texte pourtant très courageux venant de la part d'une femme saoudienne. Nous relayons ici ce billet parce qu'il est fort, dénonciateur de l'enfermement sectaire de certaines communautés et pays musulmans. Peut-on continuer comme ça? N'est-il pas tant de faire sauter le couvercle religieux qui condamne chaque musulman et musulmane pratiquant à se morfondre dans un mutisme tandis que de jeunes islamistes se font sauter et que d'autres, de plus en plus nombreux, deviennent à leur tour des agents de la mort et de l'apocalypse? Les religions n'ont pas le droit d'assassiner l'Humanité au nom de leur Dieu. Les religions n'ont pas le monopole de la foi en Dieu ni même l'autorité nécessaire à dire la Vérité, rien que la Vérité. Dieu n'est pas dans la Vérité. Il est dans l'Evolution, avec nous, au centre de notre humanité. Voici donc ce texte comme un ultime cri d'alarme avant le déclenchement des haines et des violences sans fin. Le jour où les fascismes d'Orient et d'Occident s'affronteront sur le terrain militaire avec tous les pouvoirs politiques, économiques, et militaires, il ne restera alors rien de notre Civilisation globale et seule la barbarie dominera avant l'effondrement de notre monde.

Nadine Al-Budair

10/03/2016 – 07h45 Dubaï (Breizh-info.com) – « Comment réagiraient les musulmans si des terroristes chrétiens se faisaient sauter au milieu d’eux? », s’interroge la journaliste saoudienne Nadine Al-Budair dans un article publié en décembre 2015 dans le quotidien kowëitien Al-Rai. Il a été repéré par le magazine Focus et diffusé par la suite – uniquement des extraits et très mal traduits – par le journal belge 7 sur 7. La traduction anglaise a été initialement réalisée par MEMI, l’Institut de recherche médiatique du Moyen-Orient.

En Arabie Saoudite – pays totalitaire ami des dirigeants français qui vont jusqu’à remettre la légion d’honneur au prince héritier – la journaliste risque sans doute gros pour ces écrits. Elle réside d’ailleurs au Qatar, autre pays sensible « ami » des dirigeants français. Nadine Al-Budair est engagée pour le droit des femmes en terre d’Islam et les exhortait récemment à quitter leurs pays avant qu’il ne soit trop tard pour elles.

Une fois encore, on s’étonnera du silence des médias français subventionnés sur ce texte – comme pour l’histoire de cette journaliste égyptienne, condamnée à de la prison pour critique de l’islam. La presse internationale elle, n’hésite pas à en parler.

Voici l’article de Nadine Al-Budair, ci-dessous, que nous avons traduit intégralement en nous basant sur la source anglaise.

Comment réagiraient les musulmans si des terroristes chrétiens se faisaient sauter au milieu d’eux?

Imaginez un jeune Occidental, venant ici se faire sauter au milieu d’une de nos places publiques au nom du christianisme. Imaginez que deux gratte-ciels se soient effondrés dans une capitale arabe et qu’un groupe extrémiste chrétien, en vertu de préceptes arriérés, ait revendiqué cet acte, tout en voulant imposé partout les règles de la Chrétienté, selon son interprétation, afin de vivre comme au temps de Jésus et de ses disciples , afin de mettre en application certains édits d’un érudit chrétien.

Imaginez que vous entendiez les voix des moines et des prêtres dans des églises et des salles de prière à l’intérieur du monde arabe, hurlant des insanités contre les musulmans, les appelant infidèles, et scandant:« Dieu, éliminez les musulmans et battez les tous ».

Imaginez que nous ayons régularisé un grand nombre d’étrangers en leur offrant des visas, des cartes d’identité, une citoyenneté, de bons emplois, l’éducation gratuite, la sécurité sociale et les soins gratuits ,etc. Et que plus tard un membre d’une de ces communautés soit sorti, aveuglé par la haine et la soif de sang pour tuer nos fils dans nos rues, dans nos bâtiments, dans nos rédactions, dans nos mosquées et nos écoles.

Imaginez un Français ou un Allemand à Paris ou à Berlin kidnappant son voisin musulman afin de l’égorger, puis de congeler froidement sa tête, comme un terroriste l’a fait avec la tête d’un américain il y ‘a quelques années à Ryad.

Imaginez que nous visitions leurs pays comme touristes et qu’ils nous tirent dessus, fassent exploser des voitures à côté de nous et fassent connaître leur opposition à notre présence en chantant: « chassez les musulmans de notre pays et de notre culture! »

Ces images sont impensables pour le terroriste arabe ou musulman parce qu’il a la certitude, ou avait la certitude, que l’Ouest est une terre d’humanisme et qu’un citoyen occidental refuserait de répondre de cette manière aux crimes barbares des terroristes musulmans. Malgré les actes de terrorisme d’Al-Qaeda et d’ISIS (ou État islamique), nous, les musulmans, vivons sur les terres occidentales depuis des années sans peur ni inquiétude.

Des millions de touristes musulmans, d’immigrants, d’étudiants et de demandeurs d’emplois vont dans les pays de l’Ouest, dont les portes leur sont ouvertes et les rues sans danger.

Pour combien de temps encore ? Aujourd’hui les choses ont changé. La colère des pays de l’Ouest contre les musulmans est évidente, et leurs responsables font des déclarations fracassantes. Comme Donald Trump, qui réclame qu’on empêche les musulmans d’entrer aux USA.

Il est étrange que nous les musulmans nous permettions de condamner ces déclarations alors que nous nous refusons à en traiter les causes, et notamment l’implication d’extrémistes dans nos programmes politiques, notre éducation, nos régimes, sans en avoir honte. Il est étrange que nous condamnions l’Occident sans vouloir balayer devant notre porte, sans voir la façon extrémiste avec laquelle nous interprétons la shari’a, sans voir nos comportements profondément réactionnaires à travers le monde. Il est étrange que nous condamnions le monde entier plutôt que de lui présenter nos excuses.

Comment réagiriez vous si un Européen faisait sauter un théâtre dans votre ville, ou un café que votre fils fréquente ? Que feriez-vous si vous entendiez des critiques violentes contre votre religion, contre votre foi, tous les dimanches, comme les chrétiens l’entendent émanant de nos imams les vendredi et les autres jours ?

Imaginez vous vivre à Amsterdam, Londres ou New-York et savoir que les étudiants y apprennent durant leur cursus que vous êtes un infidèle et que vous tuer c’est faire une guerre sainte, qui vous permettra d’obtenir des vierges au paradis. Resteriez-vous jusqu’à l’été ? Ou partiriez vous ? Vous feriez-vous exploser comme le font les terroristes musulmans ou vous contenteriez-vous de retenir votre rage et d’interdir aux chrétiens d’entrer dans les pays arabes. Que feriez-vous ?

Imaginez la guerre qui pourrait éclater si les Occidentaux oubliaient leurs valeurs pour venger les crimes commis par les étrangers, et si un contre-radicalisme chrétien ou occidental se développait dans nos villes arabes ?

Aujourd’hui, avec tout ce qu’il se passe, certains « spécialistes » du monde arabe délivrent un message pathétique, et ressassent en permanence la même chose à des millions d’auditeurs : ces musulmans qui ont commis des actes terroristes ne représentent pas l’islam, mais seulement eux-mêmes.

C’est la seule chose que nous sachions faire : nous dédouaner de toute culpabilité.

Nadine Al-Budair

Crédit photo : DR

Les commentaires sont fermés.