24/03/2016

J'aimerais t'écrire une lettre

J'aimerais t'écrire une lettre qui commence par A. Ce ne serait pas une lettre pour un dieu ou un diable qui a décidé de mettre au monde un foutoir criminel, une fin du monde obsessionnelle où les hommes et les femmes aspirent à l'enfer sur Terre en rêvant d'un paradis au Ciel.

J'aimerais t'écrire une lettre qui ne soit pas l'annonciation de la fin de l'Humanité mais un nouveau départ entre les peuples de la Terre qui ont décidé de signer un pacte fédéral et de s'unir tous ensemble dans un destin commun, de s'inscrire dans une société cosmique qui s'inspire mutuellement de beauté, de transmission des arts et des sciences; un pacte fédéral qui abat les frontières et qui fait son tour du monde en partant de Genève, Genesis Eve, en direction de Paris, New-York, Tokyo, Pékin, Moscou, Berlin, Genève, un axe du Bien qui s'étend du Nord au Sud, d'Ouest en Est, d'Orient vers l'Occident, un axe qui ne reconnaît qu'une seule humanité, celle de nos défauts et de nos qualités, de nos exigences et de nos déchéances, de nos abandons et de nos luttes, de nos espoirs et de nos désespoirs mais sans pour cela arriver à nous haïr jusqu'à la destruction de nous-mêmes, jusqu'à la destruction de notre propre humanité.

J'aimerais t'écrire une lettre qui commence par A et qui finit par Z. Faire tout l'alphabet pour ne pas rester l'alpha bête, stupide, et méchant en ce monde. Faire tout l'alphabet pour ne pas devenir un caïd du meurtre, du viol, de la torture, de l'avilissement d'un monde qui condamne la nudité de la femme mais qui accepte le viol, la torture, le meurtre comme instrument de réussite à leur idéologie de pacotille. Non. Je n'écris pas cette lettre pour plaire à Dieu dont je ne sais s'il me me lira dans son Ciel lourd de son trop lourd Silence. J'écris cette lettre à toi la femme, l'homme, l'enfant qui sait lire les mots simples, les mots venant du coeur, les mots volant dans le vent de ma mémoire défaillante, de ma liberté prise sur les vagues de la vie, de mes sentiments brisés par tant d'horreurs et de regards trompeurs.

J'aimerais t'écrire cette lettre comme le gamin qui pisse ses larmes, comme ce Manneken pis qui défie tous les terrorismes du monde du haut de son enfance meurtrie. J'aimerais que tu écoutes cette musique sur cette lettre, cette musique qui je ne peux te glisser dans l'oreille sur ce blog faute à mon ordinateur défaillant qui a bien travaillé durant huit ans et qui est maintenant fatigué d'être un complice fidèle et sans faille. Alors, si tu es patient et bienveillant avec mon texte, que tu l'aimes et que tes sentiments se partagent aux miens, je te donne le lien You Tube qui te fera entendre Louise dans les oreilles. Tu n'auras pas les tympans qui explosent ni les clous qui te transpercent le corps. Tu auras juste beaucoup de joie partagée, un sentiment ému que nous sommes de la même humanité, du même groupe d'homo sapiens qui s'est un jour élevé du sol pour s'envoler vers les étoiles tout en gardant les pieds sur Terre sauf...sauf pour les cosmonautes qui n'ont pas froids aux yeux et qui s'envolent dans leur fusée avec le risque de ne jamais revenir vers nous...sauf pour les poètes qui écrivent leurs mots avec leurs émotions et qui s'envolent vers les étoiles en ne tuant personne mais en distribuant des fleurs et des papillons, du chocolat et des passions à leurs amours, à leurs enfants, à leurs tendresses partagées dans les feux de la joie.

J'aimerais t'écrire cette lettre qui commence par A comme Amour et qui finit par Z comme Zeus, le dieu qui défend et protège la démocratie quitte à y laisser sa peau pour sauver l'Humanité de sa disparition.

Lis avec Louise dans tes oreilles maintenant:

https://www.youtube.com/watch?v=scNnMhATbmw
EFFIX & kokkeen, Louise, You Tube ou encore magnifiquement poétique avec l'oiseau mécanique https://www.youtube.com/watch?v=m1TFpOF8HSs EFIX & KOKENN LOUISE KINETIK ART

Les commentaires sont fermés.