02/04/2016

Jouer avec les enfants des rues

Le monde est ce qu'il est

mais alors il est parfois bien laid.

Le monde est ce qu'il est

mais peut-être que tu peux modifier son portrait

d'un coup de gueule

écrit sur la Toile.

 

Te perdre dans les rues quelque part

dans un bidonville du Congo;

et chanter avec les enfants

"Go! Go! Go! Congo!

 

Rester avec eux.

Respirer un peu de leur air

vicié par le manque de confort

par le manque de perspective

par le manque d'amour

et l'abandon de tous.

 

Le monde cache sa laideur

sous ses airs de froideur.

Le monde cache sa misère

et s'éclate sur les bords de mer.

 

Mourir d'une balle

tirée par un enfant des rues.

Quelque part mourir d'innocence

pour lui comme pour moi.

 

 

Les commentaires sont fermés.