03/04/2016

Au-delà de toutes nos indifférences

Tu dis que ce n'est pas ton problème,

que toi, tu en as assez comme ça

de ces soucis qui accaparent ton être,

que lutter ensemble ne sert à rien

si ce n'est à se faire mousser

le temps d'une nuit,

le temps d'une danse,

le temps d'un texte.

 

Tu dis qu'il y a trop de différences

entre les gens

et trop d'indifférences

dans les coeurs

pour faire la révolution.

Que demain il faudra voter

pour Hollande ou Sarkozy

ou Jupé ou Mélenchon,

ou même Le Pen

et que c'est ainsi

que la France

aura une nouvelle présidence,

un nouveau dérapage,

un nouveau naufrage,

une nouvelle impasse.

 

La France aura une nouvelle présidence,

c'est une certitude.

Mais avant, n'as-tu pas envie

de faire jouer tes crayons de couleur,

de sortir des actions rebelles comme jamais

tu n'aurais pu imaginer venant de toi,

d'écrire un peu l'histoire de ta France

qui saigne et qui pleure,

qui souffre trop en silence,

qui s'étouffe à petit feu?

 

La politique n'est rien

sans la poétique de tes sentiments.

La politique, ce n'est pas une loi.

C'est un lien reconstruit entre nous tous,

un pont brisé qu'il faut reconstruire

grâce à nos regards, nos rires,

nos larmes, nos chants,

nos musiques, nos mots,

nos délires, nos réunions,

nos nuits blanches,

notre envie de bouleverser le monde.

 

Alors avant de voter pour

un ou une présidente,

il y a un printemps magnifique

qui t'attend à Paris et ailleurs,

qui rentre dans la fenêtre

de tes yeux.

Il y a une rue et une Place

prêtes à t'accueillir,

à t'écouter,

à tenir compte de ta personne.

 

Ne reste pas en rade.

Que tu sois, Blanc ou Noir de peau,

métisse, Jaune ou Arabe,

et prêt à une citoyenneté ouverte,

globale, mondiale,

laisse tomber l'indifférence

et vient fêter la différence

et le droit d'appartenir à un seul peuple,

une seule peuplade nomade

qui voyage désormais sur la Terre

vers son rêve d'Unité,

vers son utopie démocratique pour tous,

vers la chute des murs et des frontières.

 

Demain, la France sera encore gouvernée

par un(e) Président(e) et un(e) Premier(ère) Ministre

mais avant il y a une exigence et une urgence:

celle de se dire que l'on refuse

de continuer comme cela

et qu'un autre chemin est possible,

une autre utopie à réaliser

pour contrer tous les terrorismes,

tous les cynismes, toutes les tyrannies.

 

A toi de jouer.

 

Les commentaires sont fermés.