06/04/2016

36 mars, la guerre tourne à la répression

Ils ne veulent pas la guerre. Mais ils l'auront. Personne ne va céder. Les étudiants veulent leur révolution de société. Le gouvernement ne veut pas en entendre parler... Quant à la population, pour l'instant, elle semble ne prendre parti ni pour le gouvernement ni pour cette jeunesse survoltée et subir l'Histoire, voir trembler pour sa jeunesse

36 mars, Nuit Debout continue sans sa petite baraque artistique détruite par les pelleteuses aussi tôt construite la veille sur le coup de minuit. Peu de traces donc de son existence éphémère. Pourtant, il y en a. Donc étudiants et étudiantes, ne perdez pas courage. Vos larmes, nous en tenons compte. Tout ce que vous produisez pour changer le monde ne passe pas inaperçu. Il y a des veilleurs médiatiques qui vous suivent et retracent votre, notre, révolution, notre réVolkution.

37 mars, on continue encore et encore. C'est d'accord.

https://www.mediapart.fr/journal/france/050416/paris-une-manifestation-de-la-jeunesse-sous-haute-tension-policiere

 

Les commentaires sont fermés.