12/04/2016

Les Ministres de Hollande s'intéressent de (trop) près à Nuit Debout

Un pas est fait, et bien fait. La Nuit Debout n'inspire plus totale rejet et condescendance de la part de certains Ministres du Gouvernement.

Reste que... Il n'y aura pas de récupération acceptable au niveau du sommet du pouvoir car nous savons tous trop bien ce que veut dire "on n'a de l'intérêt pour ce que vous faites" et tomber dans la gueule du loup sans même avoir vu que ses grandes dents pouvaient nous avaler tout cru.

Cela fait des années que les mouvements alternatifs tentent des percées politiques et que rien de sérieux ne se fait pour changer les mentalités et les captures de capital par la frange la plus riche des démocraties (on ne parle pas ici des dictatures parce qu'en dictature cela est le principe même qu'une minorité de gens s'enrichissent outrageusement au détriment du peuple).

Cela fait des années que l'on attend autre chose. Et les Français comme les Françaises ont cru au vrai changement quand François Hollande a été élu. Croyez bien qu'ici, sur ce blog 24 Heures, on n'y croyait pas du tout et que j'ai même soutenu, en dernier recours car Bayrou manque de c..., Nicolas Sarkozy, c'est dire le désastre! Mais les Français de Gauche, eux, y croyaient un peu, beaucoup, voir passionnément. Et rien n'est advenu de tout ça. Comme de bien entendu.

Cela fait des années que les poètes de la marge, les intellos qui en ont dans le ventre et qui ne font aucun à plat-ventrisme au service des pouvoirs en place ne sont pas médiatisés, ne sont pas invités, ne sont pas les bienvenus dans les sphères des grands médias. Ce blog 24 Heures existe depuis huit ans mais je n'ai jamais eu la curiosité qu'un journaliste se dise: "Tiens, ce mec a quelque chose à dire de pas trop con. On l'interview et on lui donne une parole dans une colonne officielle de notre journal". Le poète se retrouve tout soudain seul au monde à trouver d'autres points d'attaches et d'ancrage qui le relie à l'universel et à sa pensée. Et c'est alors que ce sont des migrants qui viennent au secours du poète lorsqu'ils se heurtent à la frontière franco-italienne et que le poète découvre une jeunesse admirable prête à se battre pour de nouveaux idéaux, de nouvelles idées d'intégration, de nouvelles répartitions des richesses, des révolutions écologiques qui le sont vraiment. Et c'est alors que le poète redécouvre un monde qu'il croyait noyer sous le cynisme normal de notre société. Et c'est alors que Paris s'éveille et qu'il est cinq heures dans la tête de la jeunesse révolutionnaire.

Le trip, il faut l'avoir fait et vécu jour après jour pour pouvoir en parler en live, le ressentir jusqu'au trognon de son intimité personnelle, le reconnaître dans la vision proposée par d'autres, les petits rêves de chacun et chacune s'accumulant aux petits rêves des autres. Le trip, si tu ne l'a pas vécu dans ta chair, tu ne peux pas le restituer pleinement. Tu peux le récupérer partiellement pour mener une autre politique mais tu resteras toujours un peu fade et un peu artificiel à la cause car tu ne l'auras pas vécu au plus prés de ton existence. Donc, s'il vous plaît, Monsieur Hollande et Mesdames et Messieurs les Ministres: ne voler pas la révolution aux jeunes. Il y a déjà eu assez de vol de la société par les nantis. Mais comme déjà rêvé dans un billet précédant au début du mouvement Nuit Debout, on veut bien que Monsieur le Président soit le premier révolutionnaire de sa révolution en acceptant sa déchéance présidentielle... et en ouvrant la société française à un nouveau voyage dans le temps.

Nous espérons, nous les porteurs et porteuses de révolution, que la non-violence s'imposera de toute évidence et que le pire n'adviendra jamais. Mais soyez sûr et certain, Monsieur Hollande, que les jeunes ne se laisseront pas voler leur révolution et qu'ils iront au bout de leur rêve, cette fois. Parce que changement, il doit y avoir. Parce que renouvellement de la société française et internationale, il doit y avoir. Parce qu'il en va du futur de nos sociétés démocratiques et que sans ça nous pourrons tirer un trait sur 1789 et la démocratie. Et je suppose qu'au pouvoir vous savez très bien cela. Qu'aujourd'hui notre démocratie ne fonctionne plus en terme vraiment démocratique et que c'est le 1% de la population du monde qui détient le 50% de toutes les richesses globales devrait vraiment vous faire réfléchir à l'erreur fondamental de notre monde dit démocratique...Et nous sommes peut-être en retrait de la vérité avec toutes les sociétés offfshore non encore explosées à la face du monde.

Et tant qu'ancien, j'ai le devoir de vous dire que notre jeunesse n'est pas de la chair à canon et qu'elle a le besoin d'être protégée malgré ses ambitions de renverser les tables. Le travail de cette jeunesse est noble, démocratique, révolutionnaire sans doute, mais démocratique. La preuve, il n'y a aucune tête qui dépasse, aucun leader auto-proclamé ou même élu. Si ce n'est pas la démocratie, ça, alors qu'on me coupe la tête en premier et qu'on épargne François Hollande et tous ses Ministres. Je veux bien être la seule victime morte au champ d'honneur si la Révolution réussi et que notre société change pour de vrai.

Donc, c'est une prière révolutionnaire, pas de violence de la part des CRS, s'il vous plaît. Nous sommes des citoyennes et citoyens ordinaires qui nous battons pour un rêve extraordinaire. Et François Hollande, s'il est enfin cet homme d'honneur attendu de la Gauche saura donner sa démission le jour venu. C'est comme cela que je sens cette France vibrante, chaleureuse, à la recherche du bonheur, de la fraternité, de l'authenticité, de la vérité, de l'égalité des chances pour tous et toutes.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2016/04/12/25001-20160412ARTFIG00129-le-gouvernement-envoie-des-observateurs-pour-s-inspirer-de-la-nuit-debout.php

 

Les commentaires sont fermés.