19/04/2016

Nuit Debout: la nuit des Bouteilles Debout pour oublier leurs démissions

Dis papa,

pourquoi qu't'es président

et qu'tu t'en prends aux sans-dents,

aux sans-familles, aux abandonnés du système?

 

Dis maman,

pourquoi qu't'es ministre

et qu'tu ponds une connerie

qui va précariser et mettre la pression

sur les employés plutôt

que leur donner plus de pouvoir

pour finir leur fin de mois difficile?

 

Dis papa,

pourquoi tu dis que je vais à une kermesse

qui est nulle à pisser  et que je suis un échec

qui va se retrouver dans la rue

pour non intégration à ta politique

alors que je refuse la dégradation

de nos vies, de notre société?

 

Dis maman,

pourquoi c'est l'état d'urgence

et que des terroristes tirent dans la rue

et que les CRS empêchent de manifester

et que les pouvoirs se barricadent

et que les riches prennent peur

et que moi je ne suis plus une urgence

dans ton coeur, dans tes priorités,

dans ta politique qui donne

encore plus aux riches

et défoncent les plus précarisés?

 

Dis papa,

dis maman,

là je suis Debout.

Je passe la Nuit Debout

dehors sous la pluie.

Il fait froid mais je m'en fous.

J'ai trouvé des soeurs et des frères

qui me redonnent confiance

en moi, en ma façon d'imaginer la vie,

en notre démocratie,

en notre liberté d'exprimer

les horreurs de l'ultra-capitalisme

et de transformer ce monde

en ultra-humanité pour tous.

C'est pour cela que Paris devient un Océan

et les places publiques des plages

où nous laissons nos pavés

dans des bouteilles abandonnées.

 

A toi Papa de les retrouver.

A toi Maman de les lire en public.

 

Les commentaires sont fermés.