26/04/2016

Sarkozy: Rien Debout, tous à genoux devant sa majesté l'Empereur

La France est grande. Elle a un nouvel empereur sans trône. Sarkozy le Petit a fait fort pour dénigrer les Deboutistes. Ici: http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/nuit-debout-des-gens-qui-n-ont-rien-dans-le-cerveau-selon-sarkozy-802351.html

Nous voilà prévenus les Chaperon Rouge. Le loup veut nous bouffer tout cru. Nous sommes rien à ses yeux que de la chienlit qu'il faut combattre et abattre à tout prix (même au prix du sang?). Une rare violence de la part d'un candidat à la Présidence malgré toutes les nombreuses affaires qui entachent son existence qui devrait le rendre plus humble et la jouer un tantinet moins arrogant. 

Les Nuits Debout ne sont pas prêtes de disparaître sous la violence du pouvoir et du sarcophage du pharaon tricolore. La France est aux Français mais elle est Européenne et intervient militairement partout dans le monde, de l'Indochine dans les années 60 au Mali en 2015 en passant par la Syrie. Est-ce que les populations du globe n'ont rien à voir avec la France alors qu'elles reçoivent autant de bombes que de contraintes économiques, d'exploitation et de secours partiel pour réparer le pire? Est-ce que la France qui est, par principe idéaliste porteuse des Lumières et de la démocratie, n'a pas sa part de responsabilité dans les désastres actuel du monde? Est-ce que nous qui ne sommes pas Français de passeport n'avons pas le droit à l'expression et à la résistance quand des gouvernements provoquent des crises horribles et offrent tant aux riches, aux manias du pétrole et de l'armement, aux lobby du nucléaire et aux multinationales alors que les peuples devraient se taire et accepter l'innommable d'une Légion d'honneur décernée à un régime hors de notre époque?

Si Sarkozy et ses soutiens ne céderont pas devant nos Nuits Debout, nous ne céderons pas non plus et persévéreront dans nos utopies de changer la donne du monde. Nous sommes des rien mais des rien qui ne se laisseront pas traiter de vauriens par ce petit Napoléon.

Sarkozy trouvera à qui parler et si les grenadiers foncent sur les foules pacifiques et sans arme, alors il faudra bien se demander où se situe la dictature et le totalitarisme chers à la définition d'Alain Finkielkraut envers les partisans et partisanes de Nuit Debout.

La violence des propos d'un ex-président est absolument indigne de la République parce qu'elle implique une future violence physique qui pourrait se déclencher dans les prochaines semaines ou mois à venir. C'est assez terrifiant mais symptomatique du climat de haine actuel propagé par ce pouvoir politique que ne sait plus être à la hauteur du peuple de France dans toutes ses composantes ethniques.

 

Les commentaires sont fermés.