05/05/2016

Polyphonie révolutionnaire

J'ai 11 minutes

pour t'écrire.

11 minutes de ma vie

pour te dire

que non,

le fascisme n'aura pas la victoire,

que non,

les jeunes sont Debout

et qu'ils et elles lutteront jusqu'au bout

de leur coeur, de leur passion

pour la vie, pour l'amour,

pour le partage, pour la sincérité,

pour l'universalité de nos discours,

de nos actes, de nos performances.

 

J'ai 11 minutes pour t'écrire

pour te dire

que jamais nous n'accepterons

que tout se réduise à leurs faux discours

d'humanité pendant que des millions

de gens meurent ou sont sur les routes

à cause de leur politique sanguinaire

de milliardaires qui rêvent

du pouvoir à perpétuité

pour perpétuer leurs crimes de guerre

leurs ventes d'armes,

leurs mensonges qui t'entraînent

vers le fascisme, la construction des camps,

la disparition entière de population,

et provoquent le durcissement de ton coeur,

la lâcheté intellectuelle et morale,

la déchéance de ton humanité.

 

NON!

NOUS SOMMES DEBOUT!

NUIT ET JOUR DEBOUT!

 

11 minutes, c'est déjà l'heure

du travail, du bagne

qui m'empêche d'être à Paris

pour faire cette révolution

avec toi, avec vous,

à chaque minute de nos vies.

 

11 minutes.

J'espère que le choc est comparable

à ce 11 septembre

et que tu as compris

que la lutte est vitale

pour notre humanité.

 

Prends ton intelligence et ton coeur

par la voie de la justice pour tous.

Et alors tu rejoindras notre camp.

 

Dédié à la jeunesse de Nuit Debout,

écrit ce 66 mars révolutionnaire.

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.