06/05/2016

Dans les rue y'a nos Nuits Debout (un 1er Mai en chanson)

(Chants révolutionnaires, en choeur:)

 

Dans les rues,

y'a nos Nuits Debout.

Dans les rues,

y'a nos Nuits Partout.

Dans les rues,

ils sont à genoux.

Dans les rues,

 nous, nous sommes Debout.

 

Dans les rues,

y'a des flics partout.

Dans les rues,

qui tirent bien sur nous.

Dans les rues,

 y'a ces putes d'lacrymes

 qui brûlent nos yeux

trahissent nos coeurs.

Dans les rues,

te vendent leur Capital.

Dans les rues,

t'offre peine capitale.

Dans les rues,

c'est l'hôpital,

et c'est plus que capital,

d'agir

et d'faire ta

révolution,

ma révolution,

ta révolution

ma révolution.

(bis repetita)

 

(en slam parler, tous ensemble):

 

C'est vraiment fondamental

de dire non

à ce monde sans évolution

qui te vend son crack,

ses illusions publicitaires,

son crime, son ordre mafieux,

et t'ordonne de rester tranquille.

 

Ce monde qui te tire dessus

te canarde de

ses bombes assourdissantes

pour te rendre sourd, aveugle, et muet

comme un singe à l'agonie et sans vie.

Ce monde qui t'encule avec ses gaz lacrymo

pour étouffer ta parole, ta révolte, et ta vérité.

 

Ce monde, enfin,

qui n'est plus le tiens

qui n'est plus le miens

puisqu'il t'exclut, te renie,

et te considère maintenant

comme de la chair à canon

pour leurs flashballs

parce que c'est l'état d'urgence

et qu'un CRS peut tout

quand il s'agit de l'état d'urgence.

Y compris te tuer

parce que tu manifestes.

 

(reprise en chants révolutionnaires)

 

Dans les rues,

y'a nos Nuits Debout.

Dans les rues,

y'a nos Nuits Partout.

Dans les rues,

ils sont à genoux.

Dans les rues,

 nous, nous sommes Debout.

 

Dans les rues,

y'a des flics partout.

Dans les rues,

qui tirent bien sur nous.

Dans les rues,

 y'a ces putes d'lacrymes

 qui brûlent nos yeux

trahissent nos coeurs.

Dans les rues,

te vendent leur Capital.

Dans les rues,

t'offre peine capitale.

Dans les rues,

c'est partout l'hôpital

et c'est plus que capital

d'agir

et d'faire...

et d'faire...

et d'faire...

et d'faire...

(tous, vraiment tous ensemble)

 ta révolution

ma révolution,

ta révolution

ma révolution.

 

NOTRE RÊVOLUTION 

(bis repetita)

 

P.S. Une chanson de chatte pour terminer nos Nuits Debout révolutionnaires...

 

Les commentaires sont fermés.