07/05/2016

7 raisons de préférer Nuit Debout au marché actuel

Le site Contrepoints dénie au mouvement Nuit Debout sa capacité révolutionnaire à faire changer les règles du jeu capitaliste. C'est ici:

https://www.contrepoints.org/2016/05/07/251809-7-raisons-de-preferer-le-marche-a-nuit-debout

A ce discours, je veux répondre par 7 raisons de préférer Nuit Debout au marché actuel dont les règles du jeu sont faussées et dramatiquement entretenues par des hommes et des femmes qui possèdent des millions de milliards de dollars pour continuer le casino à leur profit.

1) L'Avoir sans l'Être, c'est l'illustration même de notre société cynique actuel. Peut-on se targuer d'être quelqu'un si le seul but de notre existence est d'accumuler les biens, d'exploiter les ressources naturelles et les personnes sans conscience d'un collectif commun? Comment expliquer les dérives actuelles, les licenciements et les délocalisations au nom du marché pur, d'un actionnariat qui doit rapporter un maximum d'argent au détriment des travailleurs et travailleuses, au détriment des employé(e)s d'entreprises occupant un territoire dont les patrons décident de délocaliser pour produire à moindre coût humain par pur calcul comptable et pour pouvoir satisfaire un actionnariat sanguinaire qui a soif d'investissements qui rapportent un maximum, actionnaires qui par ailleurs, à part placer de l'argent, ne produisent rien du tout, sont pour beaucoup d'entre eux de purs parasites au système, ne triment pas derrière une machine, et attendent que l'argent tombe du ciel des mains et des cerveaux des travailleurs et travailleuses pressé(e)s comme des citrons.

2) Si le marché fonctionne à merveille, comment se fait-il que la redistribution soit si peu favorable aux forces productives et créatives? Comment expliquer que se sont des milliardaires qui doivent reprendre les médias français dans leur totalité pour pouvoir contrôler ce qui y est écrit et transmis? Quelles valeurs accorder à un système fait exclusivement pour profiter aux plus riches et plus chanceux ou voleurs légaux qui s'enrichissent grâce à des lois scélérates qui méprisent les droits démocratiques. N'oublions pas que théoriquement l'affaire des Panama Papers n'a rien d'illégal aux yeux de la loi actuelle et de ce marché totalement injuste et dérégulé.

3) Nuit Debout n'a pas d'idéologie définitive à imposer au reste du monde. Si elle s'appuie sur les thèse marxiste du Capital et la dictature du prolétariat pour faire démarrer le processus de rénovation de nos sociétés délabrées, il est également à parier que le courant libéral au sein de la Nuit Debout est tout aussi représenté par l'essence même que se font les manifestants et manifestantes de la liberté humaine. Nous parlons bien ici du courant libéral au vrai sens du terme qui implique aussi la liberté et la responsabilité individuelle dans le processus de production et d'exploitation de notre système. Nuit Debout s'appuie sur des idées de gauche mais ne renie pas la capacité et la compétence individuelle pour faire progresser le processus démocratique et décisionnelle. Toutes les idées peuvent être exprimées mais toutes ne seront pas développées à la fin du processus démocratique qui réunira et mobilisera, sur le moyen terme, des centaines de milliers de personnes à travers la France mais aussi à travers le monde entier.

4) Nuit Debout sort la société de sa léthargie, de sa résignation, du "on a déjà tout essayé. Le communisme a été un désastre, le capitalisme ce n'est pas mieux mais au moins les goulags et les exécutions sommaires ne font pas partie de son langage. Donc restons sagement avec ce système malgré ses abus". Penser comme cela, c'est nier à l'être humain sa capacité de réinvention du monde et de sa capacité à sortir du cauchemar ultra-capitaliste qui nous impose son horreur, ses millions de morts, de déplacés, de sans-emploi et de sans-revenu. C'est lui assigner un destin final y compris si ce destin mène dans le mur de l'apocalypse. C'est refuser à l'homme et la femme nouveau/nouvelle de naître sur les cendres de sa propre décadence. Nuit Debout veut redonner l'espoir d'un autre futur possible. En cela, c'est déjà une expérience fantastique dans le sens science-fiction/réalité futuriste à partir des utopies développées dans les AG, les ateliers, et les commissions.

5) Si le capitalisme prétend avoir le dernier mot, alors il faudra bien transformer la lecture de l'être humain non plus en tant qu'Être mais  en l'"avoir humain", fruit de toutes les avarices et toutes les débauches cyniques, faits constatés scientifiquement par la chute des banques en 2008 et l'affaire des Panama Papers, sans oublier toutes les autres affaires liées à nos politiciens et politiciennes plus préoccupés par leurs affaires louches et leur petite personne que par les grands problèmes populaires actuels.

6) Si la poésie est à ce point déconnectée des réalités des gens qui lui préfèrent le consumérisme outrancier, c'est que notre société suit un chemin qui n'a pas d'issue quant à notre société globale. Sans poésie, les êtres humains foncent dans la nuit sadienne ou la liberté absolue permet les pires crimes pourvu qu'on jouisse de la situation, soit la prise du pouvoir par n'importe quel moyen, la sexualité à outrance sous toutes ses formes même les plus avilissante telles le viol, la torture, l'empalement et le meurtre des personnes considérées comme du matériel (cher à DSK lui-même). Le cinéaste anarchiste Pier Paolo Pasolini avait déjà tout filmé de notre monde actuel...

7) Nuit Debout est un pari sur l'avenir et non une nuisance, un nihilisme revendiqué par personne qui se déclare Nuit Debout mais introduit par des billets critiques qui accusent Nuit Debout de tous les maux à travers les actes de violence vécus, violence due en grande partie par la réaction des CRS, ou une parole de rejet trop radical vis-à-vis de quelques intellos qui eux-mêmes ont eu, il n'y a pas si longtemps que ça, quelques paroles terribles vis-à-vis de cette jeunesse oisive qui était "presque pire" que les nazis qui avait une "conscience morale" alors que la jeunesse actuelle aurait été décérébrée par les jeux vidéos (Alain Finkielkraut par lui-même). Nuit Debout est donc le réveil salutaire d'une jeunesse révoltée qui ne s'est pas lobotomisée sur ses écrans et à travers des jeux vidéos débiles et violents. Nuit Debout vibre, transmet plusieurs messages vitaux, pour nos communautés humaines. Et cette septième raison est sans doute la plus urgente.

 

Vive Nuit Debout! 

Les commentaires sont fermés.