08/05/2016

Envisager une nouvelle culture mondialiste c'est possible

Pour donner encore un peu d'appui à la crédibilité du Mouvement Nuit Debout, j'aimerais ici donner ma vision d'un monde post-religieux mais pas forcément sans spiritualité et radicalement athée.

Soyons d'abord clair sur ma propre vision de l'être humain. Je ne suis pas complètement persuadé qu'il n'existe rien après la vie, celles et ceux qui me lisent depuis longtemps savent cela. Je pencherais plutôt pour une interconnexion de la Pensée et de la Conscience humaine à travers toute son épopée qui nous relierait pas forcément à une puissance divine supérieure mais qui nous lierait tous dans une sorte de pacte spirituel sur ce que peut représenter le bien et le mal au sens large du terme. 

Le mal, aujourd'hui, serait par exemple de considérer que les nationalismes sont la seule solution à nos problèmes mondiaux alors qu'en vérité ils font partie du problème et de la non-résolution des conflits à travers le monde. Le mal, aujourd'hui, serait de se référer qu'à sa seule religion d'origine ou son athéisme naturelle de naissance suite à une non-éducation religieuse des parents et une non curiosité adulte pour les courants spirituels qui agitent nos sociétés. Hors ne rien connaître des religions serait alors une grave erreur pour qui veut relier les communautés et aller vers l'Autre. Sans un minimum de culture spirituelle, nous ne pouvons pas maîtriser ce qui nous différencie entre nous et nous rend peureux voir violent face à des personnes qui pratiquent un culte qui nous semble obsolète et obscur. Ce qui est le cas de beaucoup de personnes vis-à-vis de l'islam par exemple. 

Je ne dis pas ici qu'il est nécessaire de croire pour comprendre les enjeux existentiels des peuples. Je dis qu'il est nécessaire de pratiquer un athéisme curieux des spiritualités d'autrui permettant d'entrer en contact avec tous les courants spirituels dits ouverts sur le monde et non pas refermer dans des sectes apocalyptiques, fascistes, épurée de toute pensée parasite et impure aux dogmes pratiqués par les dites sectes religieuses. En cela, l'islam connaît une multitude de sectes apocalyptiques mais elles ne sont pas l'islam dans son ensemble.

Notre plus grave problème actuel est que la mondialisation est vue purement d'un point de vue économique et géostratégiques entre puissances milliardaires qui se partagent les territoires et les exploitations des ressources naturelles et humaines. La preuve par le forum de Davos qui imagine que les plus riches du monde sont aptes à diriger alors que les plus pauvres devraient être soumis à leurs engagements intéressés par des arguments d'ordre économique et beaucoup trop rarement humain. Sans ressource spirituelle, l'être humain peut difficilement envier autre chose que des biens matériels, une richesse économique personnelle importante le mettant à l'abri du besoin et du danger de la précarisation. Alors qu'avec des ressources spirituelles, l'être humain sait développer des actions d'entre-aide insoupçonnées qui lui permet de devenir moins égocentré sur lui-même et prêt à prendre des risques pour autrui, y compris dans l'aide matérielle apportée à plus pauvre que soi non dans le but de dominer ce plus pauvre que soi mais dans le but de lui offrir la possibilité d'une perspective lui permettant de se libérer de sa propre dépendance et retrouver la dignité d'une personne égale en tout à celui et celle qui possèdent plus que lui. De là, ce fameux rapport horizontal établi et voulu par Nuit Debout. Un millionnaire peut venir discuter à Nuit Debout. Il ne sera pas accueilli en tant que millionnaire mais en tant que citoyen cherchant des solutions pour résoudre les disparités entre les communautés et les personnes. Un millionnaire n'a jamais eu la peste. Il est un humain comme tout le monde. Il faut le sensibiliser aux causes sociales, aux causes humaines, le rendre spirituellement présent au monde, à la société, afin qu'il ne pense plus qu'à son propre bien-être personnel et son propre profit.

A partir de cette sensibilité acquise, tout devient alors possible pour un changement profond des mentalités et un rapprochement des points de vue rendu positif par une humanité réelle développée entre les femmes et les hommes de toute représentation sociale. Agir en barbarie ne peut servir la cause révolutionnaire. Et Nuit Debout le sait. Seule l'agora, le forum, l'altérité déboucheront sur des formes de démocraties valables pour tous. Agir en pédagogie peut donner une force extraordinaire à la cause révolutionnaire grâce à cette non-violence acquise sur la base de profondes ondes spirituelles qui parcourent l'esprit humain. Je suis personnellement favorable à la mixité spirituelle et au renoncement d'une seule religion valable pour une communauté prédestinée à la pratiquer. Si un jour, vous avez épousé quelqu'un et que vous divorcez un autre jour pour épouser une autre femme, allez-vous renier tout ce que vous avez vécu avec votre première épouse? Ce serait vous couper de toute une partie de vous-même qui a existé et qui existe encore à travers les liens que vous avez créé. La source d'enrichissement personnel provient de nos échanges et comme nos échanges sont mondiaux grâce à la technologie, nous sommes au contact de toutes sortes de diversités culturelles qu'il faut appréhender non comme une vérité totalitaire mais une vérité partielle du monde qui nous habite.

Hors le nationalisme ou la religion sectaire sont d'essence totalitaire puisqu'ils excluent l'autre, le différent, de son champ de vision. Alors que le muticulturalisme est d'essence pleinement démocratique puisqu'il inclut toutes sortes de courants et de comportements humains en laissant les questions ouvertes sur notre identité qui se construit jour après jour dedans et hors de nos frontières spirituelles et matérielles...

Permettre à cette culture mondiale, sans frontière nationale et religieuse définitive et exclusive, de naître sur nos différences assumées. C'est un des rêves révolutionnaires de Nuit Debout.

 

 

Les commentaires sont fermés.