24/05/2016

"Le Temps" décerne à votre drag queen la Palme de la Vulgarité

Et ben c'est dit sans le dire...mais c'est authentique. Sous la plume d'Olivier Perrin, ma plume a reçu ce qu'elle méritait: une conclusion au karcher trois points de suspension pour ma vulgarité supposée mais assumée pour une ultime provocation à cette France qui nous propose des candidats mâles n'ayant pas fait leurs preuves en dix ans de présidence et qui renvoient pourtant dans les cordes les dames qui pourraient assumer le poste de façon plus favorable au pays. J'ai nommé ici et dans mon billet repris sous la plume d'Olivier Perrin, NKM, Mme Nathalie Kosciusko-Morizet qui ne décolle ni dans les sondages fait à l'intérieur de son parti ni dans ceux fait auprès du public. Et pourtant, avoir du clito au pouvoir, du clito qui tiendrait compte de la globalité des situations actuelles de la France, des précaires, des banlieues, et des réfugiés, en passant par le monde ouvrier jusqu'à celui des patrons et des milliardaires pour faire une autre politique moins sous tension et nettement moins portée sur la division et la haine entre couches de la population, cela devrait enfin pouvoir apaiser cette France qui n'en peut plus de se diviser. Et ce n'est certainement pas Marine le Pen et le FN qui apaiseront la France en cas de victoire du clitoris... En plus, quel dommage cela serait d'avoir une première Présidente de la République issue d'un parti brun...

Donc oui, plus ça m'énerve, plus Cannes mérite son Festival et, entre autres, son film "Divines" qui a reçu la Caméra d'Or. Un film tourné par Houda Benyamina, auteure qui dit des choses comme ça:

«Je voulais des samouraïs, des héroïnes hors norme, comme dans la tragédie grecque où la femme n’est pas l’attribut de l’homme.»

ou encore comme ça:

«Je ne fais pas de cadeaux. Il faut ouvrir nos grandes bouches pour que ça change tout en haut.»

et enfin comme ça:

"T’as du clitoris, j’aime bien»

http://next.liberation.fr/cinema/2016/05/20/houda-benyamina-amazone-urbaine_1454135

Alors oui. Le palmarès énerve beaucoup de monde, moi compris, mais comme je n'ai vu que "Ma Loute" je me refuse naturellement à porter une sentence sur le choix des récompenses.

Alors oui. Je suis parfois vulgaire à la façon du gros Gérard. Mais c'est par désespoir, alors...parce punk no futur à mes moments de déprime agressive, parce que j'aimerais tellement que le Mouvement Nuit Debout serve à un vrai changement de politique et pas aux violences qui continuent à agiter le pays, voir pire qui pourraient à terme mener à la guerre civile.

Alors oui. Je remercie Olivier Perrin de m'avoir accordé autant de place dans son billet. C'est un honneur de faire partie de la critique...alors que je ne vais pas si souvent que ça au cinéma faute de temps et de moyens et que je suis très occupé ailleurs aussi. Mais il faut quand même remettre les choses à leur place exacte. Je ne représente pas le site Médiapart, je n'étais pas leur journaliste officiellement envoyé au Festival et je ne suis même pas un de leur journaliste... Donc j'ai beaucoup ri en découvrant que je faisais partie de la bande à Edwy Plenel et que mon billet était frappé du tampon de qualité made in Médiapart. Plate-bande peut-être, mais alors en bordure de la rédaction, pas dans la bande officielle du gang journalistique... je suis genre pissenlit des prés à zéro valeur pécuniaire...

C'est ici pour les réactions "complètes" des médias compilées par Olivier Perrin. 

https://www.letemps.ch/opinions/2016/05/23/festival-cannes-palmares-enerve-critique

P.S. Le Temps me fait du pied sous la table pour une petite conversation commune. Cela me ferait très plaisir. Je trouve journalistiquement parlant très érotique cette façon de faire... mais je suis horriblement timide... alors?... J'arrive pas à me saisir de mon téléphone, cet objet de déplaisir qui me stresse, m'énerve et me rend nerveux quand je parle à un ou une inconnue d'une Rédaction qui me pose des questions pas toujours faciles à répondre comme ça en direct sans voir la personne. C'est mon coeur qui fait boum boum et s'affole, ma parole qui se perd et je me retrouve comme un con suspendu au bout du fil à ne plus savoir parler. Donc si un jour, on se met à se parler pour de vrai ce sera devant un bon café, histoire de ne pas finir l'histoire dans une sorte de vulgarité désespérée... Le rendez-vous est pris. Mais j'ignore quand et s'il aura lieu. Depuis le temps...

2005 : nymphe des bois

image: http://s2.lemde.fr/image/2016/05/13/534x0/4919164_6_6c34_dans-son-jardin-a-longpont-sur-orge_88b261f3654a7cd24803d6122fe3f093.jpg

Dans son jardin à Longpont-sur-Orge.

Si Nathalie n'a pas du clito pour gouverner la France, je me les coupe!

(opus vulgaris 2ème)

2014 : la pose clope

image: http://s1.lemde.fr/image/2016/05/13/534x0/4919161_7_a933_en-maraude-avec-la-protection-civile-dans-le_27393d96a03558e0250f915228e3cc22.jpg

En maraude avec la protection civile dans le 14e arrondissement de Paris.
En maraude avec la protec


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2016/05/13/le-grand-defile-de-nathalie-kosciusko-morizet_4919166_4497186.html#QPed6pGSDp4Ql0Hm.99

 

Les commentaires sont fermés.