31/05/2016

Filochard Valls à la Foire des Gauchistes

Un homme de gauche qui ne se rend pas à la Foire des Gauchistes ni à la Foire des Anarchistes ni à la Foire des Libertaires ni à la Foire des Libéraux de gauche est-il encore un socialiste ou un Pieds Nickelés qui a pris le pouvoir pour préparer ses sales coups au peuple?

 

Filochard Valls voit son pouvoir s'effilocher avec le temps.

 

Tu ne céderas ni ne décéderas, Manu,

mais ton pronostic vital de Premier Ministre est engagé.

 

Déconne pas Manu.

La haine ça n'sert à rien.

Si tu veux pas d'morts sur les trottoirs,

lâche cette gonzesse 

qui te rend comme riz

brûlé sur le feu

dans une poêle sans Téflon.

 

T'es en rade, Manu, et tu flippes.

Elle te fera faire un gros bide.

T'as du t'tromper d'travail

durant tes nuits debout

à chopper la migraine

parce qu'elle ne voulait pas

subir ta loi de la contrainte

et te rendait nerveux

à ne plus savoir être amoureux

d'elle comme riz parfumé au jasmin.

 

Ton 49.3 c'est du passage en force.

On ne viole pas Marianne,

Manu.

Quand on veut être son époux,

on lui parle et on l'écoute,

on la chérit et on lui fait une place

dans sa République du coeur.

 

Aller déconne pas Manu.

La haine ça sert à rien.

Tu l'as déjà perdue.

Vas pas tailler ta haine

sur les jeunes

avec ton coeur de grand con,

de machador venu d'Espagne,

et passer ta colère à baston

avec tes CRS, tes matraques,

tes lacrymos qui font chialer,

et tes grenades qui désencerclent

avec violence leurs solidarités.

 

Une politique de droite de perdue,

c'est dix copains de gauche qui r'viennent.

 

 

François Hollande: le déluge...mais aussi 8 fois debout!

Jean-Noël Cuenod, sur son blog de la TdG, nous fait un savoureux descriptif d'un Président français exerçant sous une pluie battante durant son mandat.

En consultant la bio de sa compagne fantôme, l'actrice Julie Gayet, j'ai trouvé un titre de film tout aussi savoureux pour définir le mandat du Président. Cela sent le clap de fin mais c'est huit fois debout que le président se relèvera toujours de toutes les claques prises durant son mandat unique. Ah le cinéma, c'est si bon parfois de rire en pensant qu'un acteur pourrait représenter tellement bien un président battu dans un rôle différent...

P.S. A la fin de la bande annonce, tout finit avec un soleil et un ciel rose. On espère pour François Hollande qu'il saura accueillir sa Julie autrement qu'avec des grenades désencerclantes et des gaz lacrymogènes dans sa nouvelle vie d'homme libre et amoureux débarrassé du poids d'un poste pas vraiment fait pour la taille de son costard.

"Moi Président, je serai Zeus, faiseur d'orages et de cyclones."

François Hollande : « Avec moi, le déluge, c’est maintenant ! » http://jncuenod.blog.tdg.ch/archive/2016/05/30/francois-hollande-avec-moi-le-deluge-c-est-maintenant-276533.html

 

Weloveyouwinona, un groupe moscovite exceptionnel

Vous ne les connaissez sans doute pas. Personne par ici (ça veut dire l'Europe occidentale dans son ensemble!) n'a jamais parlé d'eux et surtout de son chanteur charismatique dont je ne sais même pas son nom.

Ce groupe semble avoir joué entre les années 2010 et 2015. Apparemment, ils ne se produisent plus sur scène mais leur page Facebook est toujours active.

Peut-être une petite invitation dans un de nos festivals d'été... Pour ma part, je les trouve tellement créatifs et crépusculaires que j'adore vraiment leur style. Ecoutez et appréciez (peut-être) leur magnifique prestation ci-dessous.

 

WELOVEYOUWINONA

  http://genefis-gbr.ru/view_anons.php?id=13567

 

 

Des murs encerclent une prisonnière

mais sont-ce des murs intérieurs

qui l'empêchent de sortir de sa prison;
mais est-ce un triste cauchemar
qui l'empêche de vivre une histoire d'amour?
 
Elle vit une drôle d'histoire
avec un drôle de type
qui lui écrit des e-mails
sur une barrière de corail.
 
La prison les empêche de se voir
mais c'est comme une histoire
de fou, un accident improbable,
une histoire abracadabrante,
un cercle de poésie disparue,
une taularde qui ne sait même pas
pourquoi on l'oblige à la prison.
 
Est-ce une histoire inventée
par une jeune fille en mal d'argent,
en mal d'amour, en mal de tout?
Est-ce un drôle de type
qui lui tient conversation étrange
et qui n'en finit pas de s'interroger
sur cette prisonnière genre
petite bourge rêvant d'un homme
l'emmenant sur un nuage
genre paradis plage
mais sans'accident de départ
 
Sur la route,
elle a dit 
j'étais sur la route
quand c'est arrivé.
Je venais à ta rencontre
mais j'ai heurté un enfant.
C'est pour ça que je suis en prison.
Et maintenant j'attends que tu me libères,
que tu viennes et que tu m'enlèves.
 
Sur sa route,
le drôle d'homme n'arrivait pas croire
à toute cette histoire de dingue.
Mais il restait en contact avec elle
et mettait les clefs au contact
de la voiture de cette fille
qui s'envolait dans le ciel
sous la force surnaturelle du type.
 
Alors peut-être le fake
ne ferait plus son malin.
Et l'amour pourrait arriver
quelque part
sur son joli vol en bord de mer
par un petit tour de manège,
une sortie du piège qu'Alice,
la fille au pays de ses rêves,
 s'était tendue à elle-même.

30/05/2016

Le Fake (jeu pervers)

 

 

20160530_003511 (1)11.jpg

"Pour une nuit debout sous ton grand parapluie noir

ça fera 1'000 euros, mon chéri."

 

"Plus jamais ça"

Mais la boucherie continue

parce que la guerre  continue

parce que la haine continue

de se répandre

mais c'est sur d'autres terres que les nôtres

que nos armes expriment leur force de destruction,

d'exploitation, de soumission aux milliardaires.

 

Verdun c'était hier mais c'est encore aujourd'hui.

STOP WAR!

TOUTES LES GUERRES!

 

 

 

29/05/2016

Le Mouvement des Pantoufles

"Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles"

Max Frisch, Bonhomme et les incendiaires.

Mais si les pantoufles se mettent en mouvement sur le pavé parisien, alors son bruit sera encore celui d'une jeunesse virevoltante, pleine du désir de changer les rapports humains pour une ouverture et des échanges mondiaux qui tiennent comptent d'abord de tous les êtres humains avant l'accumulation et la concentration des capitaux entre quelques humains qui se comportent comme des dinosaures en voie d'extinction et qui tentent par tous les moyens de se maintenir en mode survie.

"Plus fort que le bruit de leurs bottes, le mouvement de nos pantoufles"

 

https://www.mediapart.fr/journal/international/260516/leurope-face-la-tragedie-des-refugies-notre-soiree

 

2016-05-29 00.51.48.png

 

2016-05-29 00.56.37.png

 

 

 

2016-05-29 00.51.48.png

 

2016-05-29 00.17.10.png

 

 

2016-05-29 00.17.100.png

 

 

2016-05-29 00.17.1000.png

 

 

2016-05-29 00.21.04.png

 

 

2016-05-29 00.56.377.png

 

 

2016-05-29 00.56.3777.png

 

 

Prendre la vidéo à 1 minute et 10 secondes

et brancher simultanément cette seconde vidéo

si le coeur vous en dit...

P.S. lire et voir ici de magnifiques photos de nos Nuits Debout

https://blogs.mediapart.fr/maxleomax/blog/280516/nos-mots