10/06/2016

Nuit Debout et Veilleurs Cathos...ça colle pas.

Les reproches d'abord. Être contre le mariage gay et l'avortement serait liberticide. Si cela est vrai (un peu certainement), il est liberticide d'être contre les hétéros qui ne pratiquent pas la mixité sexuelle et liberticide d'être en faveur de tuer la vie qui vit dans l'utérus d'une femme (c'est aussi un peu vrai).

Avant de tuer la pensée de l'autre, il faut gérer sa propre pensée qui n'est pas faite que de bons sentiments qui respirent l'eau de rose. Un avortement est une chose grave, en priorité pour les sentiments de la femme concernée par celui-ci.

Si des féministes homos haïssent les hommes et le mariage hétéro, ne sont-elles pas tout autant liberticide d'une certaine manière que les anti-homos? Si des personnes ne pensent pas du tout à la vie humaine qui est en gestation dans le ventre d'une femme sont-elles moins monstrueuses que les anti-avortements qui refusent tout avortement?

Il faut savoir que le dialogue existe vraiment quand deux adversaires aux idées opposées peuvent se parler, confronter leur conscience, de façon radicale c'est aussi possible, sans en venir aux mains en chassant l'autre du territoire.

Je ne suis pas Veilleur Catho. Ma maman l'aurait certainement été. Je suis Nuit Debout mais j'ai jamais craché au visage de ma mère pour ses idées réactionnaires. Au contraire, j'avais une admiration pour elle, son intégrité, même si je ne partageais, et de loin pas, toutes ses opinions et ses soumissions à la culture dominante.

Nuit Debout, s'il vous plaît les jeunes, être contre l'avortement ce n'est pas être fasciste sauf si on va poser des bombes contre un hôpital qui pratique l'avortement, sauf si on refuse à une femme le droit de se faire avorter en la contraignant par la force. S'il vous plaît les jeunes, l'homosexualité n'est jamais évidente pour un ou une hétérosexuelle bien dans son identité sexuelle. Il faut s'apprivoiser mutuellement, comprendre le double sentiment de féminité-masculinité pour s'imprégner de la tentation naturelle d'aimer une personne du même sexe que soi. Être contre le mariage gay, ce n'est pas encore être fasciste. C'est une opinion, souvent aux connotations religieuses, qui est répandue partout dans le monde et plus encore dans la religion islamique que vous défendez pour nos soeurs et nos frères de cette religion. N'oubliez pas que celles et ceux que vous défendez à République, ces migrantes et ces migrants, sont originaires de culture nettement moins tolérantes envers l'avortement et l'homosexualité. Vous ne pouvez pas traiter de fascistes et repousser vos soeurs et frères européens qui vous tendent la main, sans pour autant renier vos opinions, et tendre la main aux jeunes migrants musulmans qui font leurs prières, qui ont une femme voilée à la maison, qui ne partagent pas vos opinions mais vous respectent et viennent vous dire bonjour à République sans que jamais vous ne les traitiez de fascistes qui doivent déguerpir du lieu...

Face aux contradiction de Nuit Debout et devant tous les contradicteurs qui nous assaillent jour après jour, nul besoin d'en rajouter pour eux. Il faudrait rester cool les amis, les amies, avec celles et ceux qui ne pensent pas comme nous au sujet de problématiques compliquées qui touchent directement à la conscience humaine et à la sexualité...

http://www.liberation.fr/france/2016/06/09/clashs-entre-veilleurs-et-nuit-debout_1458411

Peut-être une pièce de théâtre qui peut inspirer... Où es ta place? Où est ma place? Dans une République vivante et démocratique?

 

Les commentaires sont fermés.