11/06/2016

La fille à deux euros et la femme voilée...

Dans la bouche de Hani Ramadan et des éclairés rigoristes par la voix du Prophète, il y a deux sortes de femmes:

Premièrement, les infidèles à la Loi. Les filles à deux euros, comme il les a qualifiées et classifiées lui-même devant une classe d'élèves genevois, invité qu'il a été par une prof bien intentionnée qui a bien fini par comprendre le côté maladroit de sa démarche...

En parlant de la femme à deux euros, c'est tout le mépris qu'Hani Ramadan porte envers les femmes dévoilées, même pas nues, juste dévoilées de la tête, que le prédicateur a exprimé. Comment peut-on comparer toute femme dévoilée à une pièce de deux euros qui passe de main en main, je ne me l'explique pas. Tout au plus, je comprends que la femme est d'abord un objet de valeur matérielle et non spirituelle dans sa bouche. Ce qui est un comble tout de même!

Parce que la suite de l'affaire scolaire, il la confirme sur son blog par la présentation d'une vidéo qui relate les paroles du champion de boxe Ali à sa fille. 

Voici la deuxième catégorie de femmes...

"Allah a caché les diamants sous la terre. Et il faut beaucoup de peine et de travail à l'homme pour atteindre un diamant. Allah a caché l'or sous la terre. Et il faut donner beaucoup de soi pour trouver et obtenir l'or. Allah a aussi caché la perle dans l'huître. Alors ma fille, couvre-toi..."

C'est à peu près en ces termes qu'Ali aurait demandé à sa fille de respecter la religion musulmane et de se couvrir d'un voile.

Malheureusement le message d'Ali à sa fille n'est en vérité pas tout-à-fait complet à la version "Welcome in the real life, my daughter" de notre bonne vieille humanité et non sur la vision paradisiaque du diamant, de l'or, de la perle sauvage que Monsieur Ramadan veut nous démontrer du Ciel. Ali aurait pu compléter sa parole par ceci:

"Couvre-toi...ma fille. Mais d'abord fais bien attention à discerner ta propre vérité de dogmes établis pour tous. Ouvre-toi aux autres. N'oublie jamais que le diamant, l'or, et la perle amènent tout droit à la pire des corruptions, à la jalousie, à l'envie, à la convoitise, aux violences, aux guerres, à l'esclavage des ouvriers et des ouvrières au profit de gros spéculateurs milliardaires une fois sortie de la terre ou de la mer. Couvre-toi...de ta pudeur ma fille. Parce que même une femme qui pratique le plus vieux du monde, qui loue ses charmes pour sa beauté physique, dans toute sa nudité, elle peut parfois exprimer plus de pudeur et plus de vérité profonde qu'une femme du monde niqabée, parées de bijoux, vêtue des sous-vêtements les plus fins, et suspendues au bras d'un diamantaire ou d'un roi du pétrole qui exploite la misère humaine. Voilà une parole que moi, Ali ton père, te donne comme vraie parce que j'ai connu le monde de la corruption et du vice y compris sous le voile de l'omerta islamique. Donc fais de ta liberté plus une voile qu'un voile qui te porte vers la justice, la bonté, la sagesse, et le bonheur d'aimer et ne regarde pas trop aux apparences mais attache-toi à la profondeur des sentiments que tu portes à notre monde."

Je ne sais pas si le vrai Ali m'enverrait au tapis pour mon compte en écrivant cela. Seul Allah peut en répondre... J'attends son crochet du gauche...

http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2016/06/10/muhammad-ali-a-sa-fille-276689.html

20160518_00573777777777777.jpg

Une femme voilée, qui sort toujours couverte,

riche en valeurs spirituelles...

 

P.S. postérieur d'un jour à ce billet...

Des mots d'Ali reçus sur une page de Médiapart...

https://www.mediapart.fr/portfolios/louisville-et-le-monde-rendent-un-dernier-hommage-mohamed-ali

« Toute ma carrière de boxeur, toutes mes courses en rond, toute mon autopromotion n’étaient que le début de ma vie. Maintenant, ma vie commence vraiment. Combattre l’injustice, combattre le racisme, combattre le crime, combattre l’analphabétisme, combattre la pauvreté – en utilisant le visage que le monde connaît si bien et en allant me battre pour la vérité. »

 

Les commentaires sont fermés.