24/06/2016

Laisser-faire Europe City c'est (presque) terminé

Il y a une bonne et une mauvaise nouvelle dans le Brexit:

La mauvaise d'abord. C'est que tous les leaders populistes d'extrême-droite d'Europe se jettent ce matin sur cette grenade explosive primitive venue du Royaume Uni pour en lancer d'autres sur le Continent par référendum dans leur pays respectif. 

Sortons tous de l'Europe, il ne restera plus que des nationalistes extrémistes au pouvoir prêts aux nouvelles guerres du futur entre nous tous. Je n'ai aucune confiance aux partis d'extrême droite, il va de soi. Les faiseurs de haine n'ont jamais réussi la paix... mais déchaîné des passions si maléfiques que cela a donné Mussolini, Franco, ou Hitler pour ne citer que les fascistes d'Europe.

La bonne, c'est que clairement l'idéologie qui sévit depuis plus de 30 ans sur le Continent et sur les Îles Britanniques, pays de cette chère Madame Thatcher qui sortait bras dessus bras dessous avec ce cher ami et charmant fasciste dictateur Augusto Pinochet et tant aimée par la caste de l'orthodoxie ultra-libérale, va enfin tomber de son piédestal si les forces progressistes de tous les pays se mettent elles aussi à gagner dans les urnes sans les socio-traîtres (champagne, caviar, petits fours, et jolies filles de joie considérées comme matériel n'ont jamais rien donné aux utopies solidaires) qui eux boiront désormais la tasse partout (au centre, à l'extrême-droite et à l'extrême-gauche).

Nous sommes dans un temps de basculement. Soit les peuples donnent raison à ces extrêmes droites qui ont déjà très bien implantées leurs griffes dans les consciences européennes, soit nous faisons la révolution démocratique. Vous savez tous de quel côté mon coeur et mon esprit penchent avec espoir et utopie.

Alors j'espère vraiment que le modeste travail accompli à l'ombre des grands médias, mon petit travail de poète, en marge des grosses productions occupant tout l'espace médiatique, ce petit travail quasi quotidien depuis si longtemps fait de sueur, de rires, et de larmes, ce petit travail qui a rempli des ruisseaux de solitude parfois extrême pour atteindre la mer à travers une oeuvre qui commence à se compter en des milliers et des milliers de pages, ce petit travail ordinaire gardera la trace de son passage sur la planète auprès de mes concitoyens et concitoyennes. 

Le Brexit est une chance ou une terrible catastrophe pour les peuples d'Europe et même du monde. Soit nous donnons tous les espaces de liberté aux bas instincts qui peuvent nous gouverner et nous conduire au pire des fascismes à travers des guerres atroces et totalitaires; soit nous pouvons cette fois nous faire entendre de façon crédible et développer nos idéaux et nos utopies démocratiques grâce au début de la chute des dinosaures capitalistes qui se sont pris un bon gros pavé sur la tronche.

A lire, entre autre:

https://www.mediapart.fr/journal/international/240616/l-avertissement-prophetique-de-pierre-mendes-france

https://www.mediapart.fr/journal/international/240616/brexit-une-catastrophe-bienvenue

20160611_0021433.JPG

 

BREXIT AUTOUR D'UN NOMBRIL CITOYEN

(TON NOMBRIL, SOIT TU LE PRENDS POUR LA QUEUE D'UNE POIRE SOIT TU LE PARTAGES AVEC LA TERRE ENTIÈRE) 

 

20160611_00214333.jpg

EXPLICITE: OUI, C'EST MON NOMBRIL ÉLECTRONIQUE

EN FORMATION D'ANTICYCLONE OU D'OURAGAN.

A VOUS DE DEVINER...

 

Les commentaires sont fermés.