13/07/2016

Fille du vent, Keny Arkana

Une rappeuse remplie de soleil et qui déverse des larmes de pluie sur le monde pour en faire un arc-en-ciel de bienveillance.

Keny Arkana est une des voies les plus révolutionnaires de notre temps. C'est une jeune femme qui a compris tous les pièges de notre société de consommation. C'est aussi une jeune femme qui a voyagé, qui a surmonté ses préjugés pour aller vers les autres communautés et discuter, si possible, avec les "ennemis", CRS ou fascistes du Front National.

Keny Arkana ne lâche rien et si elle ne lâche rien c'est qu'elle possède une force spirituelle hors du commun. Elle ne connaît pas l'impuissance. Et sa puissance à elle, ce n'est pas le pouvoir politique, tel qu'organiser par nos institutions, et ses rapports de force délétères. Ce n'est pas non plus la force du nombre et les kalachnikovs pour se venger par la haine des gens qui nous empêchent de regarder vers de nouveaux horizons. Elle sait le piège. Elle sait que se servir des mêmes armes, des mêmes rapports de force que le pouvoir, débouchera automatiquement sur une guerre civile, une dérive à la Syrienne épouvantable, et que cela sera encore à l'avantage des petits chefs, des industries de la mort, des mafias violentes et toutes-puissantes. Donc cela ne servira à rien et tout ira encore plus en direction du pire pour tout le monde...sauf la caste des tireurs de ficelle planqués sur des îles paradisiaques avec villa de luxe, piscines, jacuzzi et pleins de petites pépées entretenues par l'argent du crime et du sang versé par des révolutionnaires naïfs et manipulés. La guerre profite toujours aux rois et leur cour. 

Non. Sa puissance à elle est de l'ordre du nouveau monde que nous cherchons à mettre en place.  Un monde en lutte qui travaille sur sa propre non-violence afin d'atteindre l'éveil spirituel nécessaire, individuel avant d'être collectif. "Tu ne peux pas changer le monde si tu ne te changes pas toi-même d'abord" dit-elle reprenant la pensée de Gandhi. "Tu ne peux pas changer Babylone si tu agis avec les outils de Babylone" dit-elle encore ébréchant un peu le comportement de certains zadistes de Notre-Dame des Landes qui boivent et fument des pétards en laissant traîner les cadavres de bière un peu n'importe où.

Keny Arkana ne se fait pas juge. Elle regarde autour d'elle avec les yeux de la fille qui veut que les actes révolutionnaires se joignent à la parole révolutionnaire en osmose spirituelle et sans plonger dans un mouvement révolutionnaire factice et fictif (à l'image de certains rappeurs bling-bling gangsta-rap qui ne cherchent que l'or et pas la révolution en la prônant pourtant).

Faites une place à Keny Arkana dans votre coeur. C'est une vraie révolutionnaire, une amérindienne qui a le vrai respect des êtres humains et de Pachamama.

https://reporterre.net/Keny-Arkana-Sans-un-effort-de-bienveillance-la-guerre-civile-nous-attend

https://blogs.mediapart.fr/hassina-mechai/blog/110716/keny-arkana-l-autonomie-signifie-desequilibrer-le-systeme/commentaires

 

Les commentaires sont fermés.