20/07/2016

A very Nice summertime

Aucun tippie ni flower power sur la Place de la République cet été.

Le village d'Indien s'est déplacé sur la Côte d'Azur ou en Bretagne. Les jeunes gens et jeunes filles ne veulent pas rater leur été, lunettes de soleil sur le visage, boîte de nuit pour drague d'une nuit, et bons petits plats avec l'argent de papa et maman.

Les seul(e)s qui parlent à marée basse et font de celle-ci un été politique pourri, ce sont celles et ceux du gouvernement. Il faut les voir ces braves dames et messieurs de la République s'affoler devant ce 19 tonnes qui a provoqué la bombe politique dans l'instant creux de leur été. C'est une bombe atomique. En face de ça, l'un propose le lance-roquette pour la prochaine qui pétera sur la promenade des Anglais, l'autre pense à l'ouverture des prisons pour tous ceux qui ont leur fiche S, je rajouterais personnellement un S, nazillon de l'islam radical qui cherche a modifié la zone grise musulmane actuelle, instable comme la nitroglycérine dans le Salaire de la peur,  pour en faire une zone pure qui combattra en masse les infidèles sur la zone française. La guerre civile s'approche à grands pas. Ils sont rusés les islamistes radicaux. Il faut le savoir si on veut les combattre efficacement. Ce ne sont pas des ratés sans compétences particulière. Le mépris à leur égard n'est pas une arme efficace.

Je me rappelle en ce moment même de la réponse d'une ravissante jeune musulmane proche de la mosquée de Lyon mais pas du tout radicalisée ni même voilée et même consommatrice d'alcool lors de ses sorties nocturnes...et de sexe si elle en avait envie. George Bush était alors au pouvoir et discourait sur son fameux Axe du Mal. A ma question de savoir ce qu'elle ferait si une guerre de Civilisation se déclarait chez nous, c'est-à-dire un conflit entre musulmans et adeptes de la démocratie et de la liberté, elle me dit alors qu'elle n'hésiterait pas. Ce serait la société musulmane.

Pour l'anecdote révélatrice, il y avait alors un calendrier de jeunes filles dénudées dans la cuisine du restaurant où je travaillais. Elle, la jeune femme musulmane, était une des serveuses de notre établissement. Un jour, elle prit une épingle de nourrice et troua violemment et à maintes reprises une des pages où une somptueuse blonde se bronzait nue au soleil...La pauvre fille de papier glacé en prit plein les yeux, les seins, et le sexe.

Il y a un problème musulman. C'est certain. Et c'est vraiment s'aveugler que de vouloir refuser sa réalité et d'esquiver le débat en déclarant que ce sont des déséquilibrés, des frustrés, des ratés qui prennent le chemin de l'extrémisme islamiste. La jeune fille en question ici faisait des études de droit avec réussite et ne travaillait en restaurant l'été que pour financer ses études...

La jeune fille appartenait à cette fameuse zone grise islamique dont parle Daech. Et cette zone grise se sont des millions de musulmans et musulmanes en France pratiquant plus ou moins assidûment la religion qui la compose.

Il est évident que si Donald Trump, pour l'Amérique, et Marine le Pen, voir Nicolas Sarkozy, pour la France, deviennent présidents dans l'année qui vient, nous verrons alors grandir sérieusement la menace de cette guerre civile et cette fameuse zone grise musulmane se radicaliser et se souder du côté de l'islam contre la démocratie... Bonjour la suite...

C'est pourquoi il est nécessaire de jouer carte sur table avec la société musulmane et avec les imams, de poser les questions de la perfection religieuse en islam, du pourquoi de ce refus d'accepter comme musulman un buveur d'alcool, un dragueur de filles, une jeune fille musulmane vivant sa liberté sexuelle de femme libre d'adopter des codes personnelles hors des dogmes de sa religion.

Il n'y a pas de bon ou de mauvais musulman. Il n'y a qu'une idéologie radicale qui veut séparer le monde musulman avec le monde démocratique en imposant aux musulmans de la zone grise de choisir une bonne fois pour toute son camp.

Au lieu d'écouter les bêtises énormes de certains politiciens et politiciennes qui défilent sur BFMTV, voilà la vraie problématique à laquelle nous sommes tous confrontés aujourd'hui. Daech a bien plus qu'une longueur d'avance sur nos politiques démocratiques parce nous nous aveuglons et refusons de débattre sur le vrai sens de la radicalisation islamique qui vient s'opposer frontalement aux politiques néolibérales de nos gouvernements. Daech est l'allié objectif du néolibéralisme puisqu'il favorise la militarisation des consciences et la montée des dictatures partout dans le monde au détriment des démocraties.

Entre l'idéalisme religieux qui impose sa terreur et son sang et le cynisme néolibéral qui impose ses pratiques et sa caste royale au détriment des peuples, nous voilà pris dans de sales draps.

C'est l'été. Mes vacances sont bientôt finies. Je n'ai jamais dansé ni passé de chaudes soirées dans les bars parisiens. J'ai juste tenté de sauver mon humanité auprès de quelques migrants et migrantes face à la débâcle mondiale qui s'annonce. Le retour de la Bête est là devant nous. Croyants ou non-croyants, la barbarie nous concerne tous.

 

Les commentaires sont fermés.