27/07/2016

Le Coran: criminogène parce que non actualisé à notre modernité

Il est des choses taboues dont il faut parler avec l'urgence de la Foi.

Si le Coran entraîne tant de jeunes hommes et de jeunes femmes à se radicaliser et finalement à s'auto-détruire dans des attentats terroristes c'est que son intouchable caractère sacré provoque des dégâts psychiques conséquents auprès de jeunes musulmans sensés haïr notre modèle de vie occidental alors qu'ils s'y vautrent parfois davantage que les Occidentaux eux-mêmes et qu'ils finissent par haïr leur propre vie et celles des autres, sans aucune valeur pour eux, afin de gagner les faveurs d'Allah.

Ces choses taboues doivent être dites et redites. L'islam rigoriste ne peut survivre sur notre planète donc il s'auto-détruit en entraînant le monde entier dans son sillage. Le musulman ne craint pas la mort puisque la vie n'est qu'une épreuve lui permettant d'accéder au Royaume d'Allah. Le musulman préfère la mort si la vie fait de lui un être qui vit dans le péché et l'éloignement des principes religieux. Le musulman qui ne remet pas en question les textes sacrés se voit donc soumis à une double pression intenable pour beaucoup d'entre eux: d'un côté, il doit se désolidariser des êtres qui vivent dans le péché et ne pas être en contact avec ces personnes, effet sectaire garanti, tout en aimant faire la fête et s'amuser à "l'Occidental". De l'autre, il ne peut quitter sa culture d'origine pour en explorer une autre (la seule vraie religion est l'islam) et s'ouvrir à d'autres courants de pensée et de spiritualité.

Son identité religieuse revient sans cesse, tel un mantra qu'il se répète. Et elle est donc bien plus forte que son identité nationale si effectivement on lui demande d'être un soldat d'Allah et de ne suivre que la Loi du Coran et rien d'autre. Pour un musulman radicalisé, il n'existe qu'une seule Vérité révélée et cette Vérité est entièrement visible dans le Coran. Tout le reste n'est que tentatives de Satan pour renier Allah et son Livre. C'est pourquoi même le meilleur des musulmans qui se comporte de façon très humaine et noble avec l'Humanité entière n'est pas un bon musulman s'il ne pratique pas sa religion et ne suit pas les interdits du Livre. Il est même un ennemi de la communauté religieuse qui, elle, suit le Prophète et son Livre (...le Livre d'Allah mais personne ne peut douter que si la perfection du Prophète ne peut être touchée et remise en question alors le Prophète est bien Allah lui-même...).

Il faut rappeler ici que la plupart des terroristes qui ont sévi en France ne sont pas issus de l'immigration et de pays en proie à l'intégrisme islamiste mais bien des jeunes issues de familles musulmanes françaises qui sont à l'écoute des voix radicales prônant un islam strict, intolérant, mortifère, et scandaleusement pourvoyeur de terrorisme dans le monde.

Notre modernité ne peut vivre avec des textes anciens sacrés si on ne les actualise pas en fonction des lois dont les démocraties se sont dotées pour éviter le retour aux théocraties. D'un autre côté, notre modernité ne peut accepter le double jeu occidental qui permet à cette idéologie fasciste d'un autre âge (être adepte de la pureté absolue d'un texte met toujours en exergue son fascisme) au nom d'intérêts financiers supérieurs. A la fin, ce sont deux fascismes, l'un élitiste par la religion, l'autre élitiste par le Capital, d'égale dangerosité qui s'alimentent mutuellement pour régner sur le monde en fracassant nos sociétés et les peuples en nous entraînant vers un chaos planétaire.

 

Les commentaires sont fermés.