05/08/2016

Se soumettre à la Question plutôt qu'à une représentation figée de Dieu

Jenereprésentequemoimême#

 

C'est sous ce hashtag que nous les libres-penseurs devrions nous rassembler afin de dire au monde que notre voix compte aussi et qu'elle est absolument démocratique puisque nous refusons de "gourouiser" notre pensée, d'en faire une vérité et un courant politico-religion qui rassemblerait les foules sous une croyance quelconque.

Oui. Nous pouvons imaginer une transcendance sans faire acte de reddition devant les dogmes religieux, ici en particulier l'islam puisque par mariage "j'appartiens" aussi à ce courant spirituel.

Ne croyez pas que le philosophe, le poète, l'artiste, qui s'éloigne de la mosquée et des imams est automatiquement un athée ou un apostat qui ne mérite aucune attention et aucune importance de pensée. Il est simplement libre de se soumettre perpétuellement à la Question de la transcendance plutôt qu'à la soumission aux principes et rigidités spirituelles de toute religion.

Ne croyez pas que notre voix est si négligeable que cela dans ce monde qui se soumet toujours plus aux lois et aux codes néolibéraux ou religieux. D'ailleurs, à quelque part, codes néolibéraux et religions se rejoignent dans la même complicité d'un monde néo-féodal ou les esclaves ont lieu d'être, les femmes soumises aux maîtres et seigneurs, et les ultra-riches considérés comme détenant leur pouvoir de droit divin...

Ne croyez pas que nous soyons si ridicules quand les musulmans et musulmanes défendant d'abord les codes communautaires plutôt que la libre expression de chaque femme et de chaque homme nous reprochent notre sortie de l'autoroute spirituelle toute tracée par la communauté soumise à la charia et aux imams. Ceci n'est pas un accident de parcours. Ceci est bien notre choix. Nous sommes plutôt du genre troisième type défendant un Coran qui passe du stade de la chenille soumise à des lois humaines du VIIéme siècle au papillon volant de ses propres ailes au XXIème siècle sans avoir peur de se voir rejetés, agressés, violentés par des gens qui nous considèrent comme des agents de Satan et des provocateurs destructeurs d'islamité.

Finalement, ne croyez pas que nous sommes si seul(e)s au monde. Nous sommes seul(e)s simplement parce que nous revendiquons notre originalité, notre différence, notre personnalité unique qui ne se concilie pas avec la théorie du clonage spirituel de la pensée humaine. Mais en réalité nous sommes déjà des millions sur la Terre à pratiquer notre propre spiritualité hors de toute secte et toute tentative de récupération par un gourou quelconque.

Et parmi ces millions, il y a sans doute quelques centaines de milliers de musulmans et musulmanes qui ne représentent qu'eux-mêmes et qu'elles-mêmes et qui sont l'avant-garde d'un islam bienfaiteur de l'humanité parce que libérer de la haine et de la réduction castratrice de la liberté individuelle au profit de cet islam obscurantiste, rétrograde, sectaire qui voudrait faire croire que la perfection humaine à eu lieu un jour sous le règne du Prophète Muhammed alors que nous savons tous combien l'esclavage est une faute grave, que la domination et la mise en soumission sexuelle est une faute grave, que le mariage forcé des jeunes filles même pas pubères est une faute grave, à notre époque qui a su évoluer vers d'autres manières humaines de se comporter pour aller vers l'égalité des chances pour tous, l'égalité homme-femme, et l'interdit sexuel sur les enfants et adolescents.

Nous vivons notre liberté et nous sommes conscients de notre isolement apparent. Pourtant nous savons que nous sommes des millions à revendiquer ce choix et cette liberté spirituelle. C'est un bon début. Il y a encore beaucoup de travail à accomplir pour aider nos enfants et petits-enfants à sortir des carcans religieux et des maîtres-chanteurs religieux.

Ce texte a été écrit en réponse à cet autre texte paru sur Médiapart:

https://blogs.mediapart.fr/anas-m/blog/010816/face-aux-populistes-et-aux-demagogues-laisser-l-islam-aux-musulmans-francais

 

Commentaires

@Pachakmac vous avez raison ne prêtons surtout pas allégeance à Internet considéré par beaucoup comme seul Dieu et surtout ne devenons pas esclaves de nos propres pensées qui peuvent être sinon meurtrières nous conduire à des débordements qui peuvent être tout aussi nuisibles que des drogues
Et pire quand elles sont imposées à d'autres en utilisant les mots Amour et Fraternité pour mieux tronquer le tout

Écrit par : lovejoie | 06/08/2016

Les commentaires sont fermés.