13/08/2016

Se (con)damner à la superstition...

Se condamner à la superstition c'est se martyriser soi-même, se flageller le corps et l'esprit, se torturer dans les tourments de l'esprit, se prosterner devant des rois de pacotille et des tyrans, se soumettre comme esclave à des maîtres qui abusent et violent les vertus humanitaires et plongent dans le vice le plus violent, le plus abjecte, et le plus scandaleux.

Se condamner à la superstition c'est se séparer de l'Autre, de celui qui ne croit pas à la superstition, de celui qui veut nous éclairer et nous ouvrir les yeux sur notre aveuglement mais que l'on rejette en enfer car supposer faire partie des égarés, des démons, des personnes qui détournent de la magie céleste, seule vraie vérité du monde.

Se condamner à la superstition c'est suivre un guide qui nous conduira dans les abîmes et les fers en nous interdisant d'exercer notre libre pensée, notre liberté de vivre et d'imaginer notre propre schéma du paradis sur terre et de son contraire, l'enfer provoqué par toutes les superstitions et les guerres déclenchées au nom de celles-ci, les horreurs, les barbaries, les viols, les menaces de mort, les meurtres, les haines définitives déclenchées par le sectarisme et la pure vérité qui est une pure manipulation des esprits au profit des abuseurs et des abuseuses qui en tirent de nombreux avantages criminels.

Se condamner à la superstition c'est renoncer à réfléchir et penser par soi-même, à critiquer un texte dit sacré qui nous paraît entaché de fautes graves, d'erreurs humaines, de jugements iniques, d'imperfections et surtout de commandements et de comportements peu, voir pas du tout, recommandables. C'est refuser de voir dans un dieu quel qu'il soit le Satan qui s'ignore, la toute-puissance voulue et imposée sur la faiblesse de l'esprit humain afin de dominer la société, la tribu dans laquelle on vit, voir l'ambition planétaire folle de soumettre l'humanité entière, à la secte mondiale à laquelle on adhère et dont on a fait acte d'allégeance.

Etre musulman ou musulmane d'aujourd'hui c'est avoir compris que les temps féodaux sont terminés, que les superstitions divines sont définitivement à mettre au rebut. C'est avoir assez de courage et de liberté d'esprit pour oser sortir des schémas religieux, prendre sa propre foi par la main et se dire: courage, petit(e). Il y a belle lurette que les hommes dominent le monde par la superstition divine. Mais toi, tu es assez grand(e) pour t'imaginer ton propre dieu, créer ton propre système de valeurs, ta propre société humaine idéale dans tes rêves d'enfant qui t'appartiennent à toi seul(e).

Si Dieu existe, il ne peut contredire l'ange qui veut la paix et l'amour pour l'Humanité et qui éclaire le monde de son coeur ouvert sur les Autres.

Chasse la superstition et cherche la vérité à travers tes études, tes mises en contradiction, tes paradoxes, et les théories universelles qui proposent des schémas de pensée libérale, ouverte, non dogmatique. Être différent des Autres c'est être soi-même et libre. Définitivement soi-même, libre, et unique au monde.

 

Commentaires

@Pachakmac n'Est-ce pas le but de toute religion ? y pas plus superstitieux que ceux ayant cherché à décimer les artisans Cathares ignorant sans doute ou ayant préféré occulter ce qui présentement fait bouillir l'esprit de la descendance Huguenote bien décidée à refuser d'entrer dans le moule des convenances dont les décideurs sont encore plus superstitieux qu'à cette époque et auquel ils sont les premiers à ne jamais prêter allégeance
Ou faites comme on vous dit mais ne regardez jamais ce qu'on fait(rire
Très bonne journée

Écrit par : lovejoie | 13/08/2016

Les commentaires sont fermés.