24/08/2016

L'interdit de se promener à poil en ville dans la Constitution?

Si aujourd'hui je pars au travail vêtu de ma seule nudité, vu que le soleil brille, qu'il fait chaud, et que je me sens bien à poil plutôt que vêtu, serai-je amendé, mis en prison pour quelques heures avec obligation d'enfiler des vêtements? Va-t-on devoir légiférer et voter pour inscrire l'interdit de la promenade tout nu dans l'espace publique fédéral? Va-t-on devoir écrire dans le marbre les exhibitions autorisées sous couvert d'art profane (Milò, attention, vous risquez de passer à la casserole de l'interdit)?

Pourquoi l'attentat à la pudeur publique par l'exhibition permanente de sa totale nudité passe logiquement pour une faute citoyenne et une condamnation logique de la loi alors qu'il nous faut tant de palabres pour dire non à la burqa ou au niqab, à la disparition de la femme sous un voile intégral qui coûte aux femmes l'enfermement, le confinement dans l'espace privé du mari et de la famille, l'incapacité d'avoir droit à son visage de femme en société qui entraîne une chosification de son statut et non une indépendance de son statut?

Si une partie des hommes devait se soumettre à porter un masque de fer en société sous l'appel d'une idéologie sectaire religieuse, quelle serait notre attitude? Accepterions-nous cela? Pourrions-nous, en dehors des périodes de carnaval, vivre avec cela? Batman par ci, le Joker par là, Scream par ici, Zombie par là-bas? 

Franchement, nous vivons un drôle de monde où la nudité fragile d'un être sauvage perdu parmi une foule civilisée fait plus peur et est plus repoussante qu'un fantôme ambulant qui cache une femme soumise à des maîtres chanteurs masculins qui lapident à l'occasion, frappent leurs épouses, et imposent le viol conjugal comme si de rien n'était.

P.S. Si nous ne sommes qu'une poignée d'hommes et de femmes à nous promener à poil en été dans nos villes et campagnes, ça passera mieux auprès de la société pour dire que finalement nous ne sommes pas un problème pour la société dans laquelle nous vivons et que nous avons donc le droit de nous promener tous nus en toute liberté?

 

Les commentaires sont fermés.