25/08/2016

La femme nue, la femme couverte, l'objet des hommes

Une femme majeure est une femme qui décide pour elle-même comment elle va se rendre sur une plage où des hommes sont présents et susceptibles de la mater (car franchement, pour être 100% honnête quel homme ne jette jamais un coup d'oeil, même furtif et pas lourd du tout, sur une femme physiquement attirante? Si vous en connaissez un, dites-le moi, je lui délivrerai le prix de l'homme le plus parfait ou alors le prix de l'homme le plus con au monde ne sachant regarder la beauté d'une silhouette féminine).

Une femme mineure est une femme sous influence qui va suivre le desiderata de son mari ou/et du choix de la collectivité dans laquelle elle vit. Si elle se met dans une tenue hyper sexy parce que son mari le lui demande ou que la société l'exige, elle est déjà l'objet et non plus le sujet libre et indépendant de se vêtir comme elle le veut. Si elle enfile un burkini pour plaire à sa communauté et son mari elle n'est déjà plus maître d'elle-même mais soumise et consentante à sa soumission.

C'est exigent et difficile la pleine liberté de conscience et d'apparence. La femme dit s'être libérée pendant Mai 68 mais beaucoup d'entre elles sont enchaînées au schéma imposer aujourd'hui par l'industrie du porno. Est-ce être vraiment libre et majeure si une femme se place sous l'influence, la domination, et la protection d'un homme qui va lui faire exécuter toutes sortes de provocations sexuelles et perversions dont elle s'exécutera juste pour plaire à l'homme qu'elle aime? Cela ne ressemble-t-il pas, par opposition, à la soumission de la femme musulmane envers son mari et sa communauté qui fera tout en fonction des codes imposés par la société et l'ordre religieux?

Une femme vraiment libre est une femme majeure qui n'en fait qu'à sa tête. C'est une artiste, une virtuose de la liberté, une femme libérée à jamais de la contrainte masculine et de son pouvoir dominateur. C'est une femme vraiment démocrate qui place l'égalité bien au dessus du classique jeu de pouvoir domination-soumission. Qu'elle parte à la plage dans une tenue légère, toute nue, ou en voile de soie sur tout le corps et munie d'un fouloir sur la tête et qu'elle ressemble à un papillon volant de ses propres ailes, elle est la femme dans toute sa splendeur et sa beauté. Et l'homme n'y peut rien faire. Il est obligé d'accepter cette vraie liberté, ce style sauvage et irrésistible, cette force spirituelle et cette beauté physique qui se dégage de cette femme-là.

Il serait temps que les hommes d'Occident et d'Orient comprennent cela et qu'ils oeuvrent à cette vraie égalité entre l'homme et la femme... Tout ce cirque médiatique autour du burkini n'est qu'un cirque grotesque et obscène où la femme reste toujours la mineure de l'homme puisqu'elle ne saurait choisir toute seule sa tenue vestimentaire et sa propre liberté de femme.

 

Desiderata

Max Ehrmann - 1927

Va tranquillement parmi le vacarme et la hâte,
et souviens-toi que de la paix qui peut exister dans le silence.
Sans aliénation,
vis autant que possible en bons termes avec toutes personnes.
Dis doucement et clairement ta vérité
et écoute les autres,
même le simple d’esprit et l’ignorant,
ils ont eux aussi leur histoire.

Evite les individus bruyants et agressifs,
ils sont une vexation pour l’esprit.
Ne te compare à personne,
tu risquerais de devenir vain ou vaniteux.
Il y a toujours plus grand et plus petit que toi.
Jouis de tes projets aussi bien que de tes accomplissements.

Sois toujours intéressé à ta carrière, aussi modeste soit-elle,
c’est une véritable possession dans les prospérités changeantes du temps.
Sois prudent dans tes affaires, car le monde est plein de fourberies.
Mais ne sois pas aveugle en ce qui concerne la vertu qui existe,
nombreux sont ceux qui cherchent de grands idéaux,
et partout la vie est remplie d’héroïsme.

Sois toi-même.
Surtout n’affecte pas l’amitié.
Non plus ne sois cynique en amour,
car il est en face de toute stérilité et de tout désenchantement
aussi éternel que l’herbe.

Prends avec bonté le conseil des années,
en renonçant avec grâce à ta jeunesse.
Fortifie une puissance d’esprit pour te protéger en cas de malheur soudain.
Mais ne te chagrine pas avec des chimères.
De si nombreuses peurs naissent de la fatigue et de la solitude.
Au-delà d’une discipline saine,
sois doux avec toi-même.

Tu es un enfant de l’univers,
pas moins que les arbres et les étoiles,
tu as le droit d’être ici.
Qu’il te soit clair ou non,
l’univers se déroule sans doute comme il devrait.

Sois en paix avec Dieu,
quelle que soit ta conception de lui,
et quelles que soient tes peines et tes rêves,
garde dans le désarroi bruyant de la vie,
la paix dans ton âme.

Avec toutes ses perfidies, ses besognes fastidieuses et ses rêves brisés,
le monde est pourtant beau.
Sois positif et attentif aux autres.
Tâche d’être heureux.

 

 

Commentaires

Si je comprends bien, le dilemme du burkini/voile/burqa ne se pose que pour les jolies femmes, celles qui sont attirantes, celles que les hommes dévorent des yeux. Les autres, les thons, les moches peuvent aller en bikini à la plage puisque personne ne les regarde. Drôle de raisonnement....

Par ailleurs, croyez-vous vraiment que les couples "ordinaires" se prêtent à des prestations pornographiques, étant entendu que la femme se soumettrait à ces scénarios pour plaire à son mari? Je ne connais évidemment pas la vie sexuelle de mes concitoyens mais il me semble que la pornographie relève du fantasme, un peu comme les films d'action ou d'horreur. Personne ne conduit comme Sami Naceri dans Taxi 1, 2, 3, 4 ou 17 ni comme les personnages de Mad Max.

Les mécréants occidentaux commencent à en avoir plein les bottes des incessantes revendications et provocations des musulmans. J'en ai plus qu'assez des gens qui comparent la persécution des juifs dans les années -30-40 à la situation des musulmans d'aujourd'hui. Les musulmans réclament de pouvoir porter leur équivalent de l'étoile jaune (hidjabs, menus spéciaux, horaires réservés à la piscine etc), ce qui n'était certainement pas le cas des juifs. Les musulmans ne sont déportés nulle part, au contraire, on prend tous les gants possibles pour ne pas froisser leur sensibilité exacerbée. Je suis patiente et tolérante, mais j'avoue que je commence à craquer....

Écrit par : Arnica | 25/08/2016

Les commentaires sont fermés.