03/09/2016

Donald Trump et la folie nucléaire

Le candidat Donald Trump est loin d'être défait par la candidate démocrate dans la course à la Maison-Blanche.

Il conserve de nombreux soutiens parmi la population américaine. Et pourtant l'homme est hyper menaçant contre les origines ethniques diverses, contre les représentants des médias, et contre l'islam. Cela sans oublier le terrorisme...

Daniel Cornu, le médiateur de Tamédia dans un blog sur sa page, http://www.mediateur.tamedia.ch/ s'interroge sur les capacités du candidat républicain à diriger la première puissance nucléaire du monde.

Et voilà que le Donald se fend d'une phrase toute bête. "Mais puisque nous possédons l'arme ultime pourquoi n'en ferions-nous pas usage?"

Ben oui. C'est tout bête. Si un soldat helvète possède son arme et des minutions dans la cave pourquoi n'en ferait-il pas usage après tout... 

Il faut bien se servir, un jour ou l'autre, de ce qu'on a comme arsenal à disposition sinon c'est un gaspillage économique faramineux que de faire des choses dont on ne se servira supposément jamais.

Le Donald est donc prêt à faire usage de la bombe. Contre qui? Peut-être au Pakistan contre les Talibans comme prétexte d'utilisation de l'arme de terreur ultime... Sauf que. Tuer des dizaines de milliers de personnes d'un seul coup de bombe et irradier toute une région sur des centaines de kilomètres auraient des conséquences mondiales irrémédiables. Si l'Amérique lance ne serait-ce qu'une seule bombe atomique, la course à l'arme nucléaire se fera partout dans le monde. Fini le traité de non-prolifération nucléaire. Cela, ce serait pour le moins pire des scénarios qui ne ferait que reculer l'instant d'une apocalypse nucléaire totale. Pour le pire des scénarios, ce serait une réponse immédiate des autorités pakistanaises qui lancerait alors une bombe nucléaire sur des intérêts américains quelque part. En Europe, par exemple...

Bref. Ce type est fou. Il est soutenu par des dizaines voire plus de 100 millions d'Américains et d'Américaines prêts à se jeter dans un aventurisme nucléaire juste parce qu'une femme démocrate au pouvoir après Obama ce serait le pire des scénarios pour eux...plus catastrophique qu'une guerre nucléaire.

Dans quel monde vivons-nous? 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.