16/09/2016

La loi du marché au karcher (rentrée d'automne)

On vous laisse

cracher sur nos idéaux,

nos rêves, et nos amours.

 

On vous laisse

votre laisse et lécher

les bottes des puissants.

 

On vous laisse

votre lâcheté, votre folie,

votre drame funeste

de voter pour des autocrates,

des psychopathes et des cinglés.

 

Nos combats ne sont pas les vôtres.

Notre romantisme n'est pas votre sadisme.

Votre loi du marché

c'est de la cocaïne pour junkies.

Et nous, on s'est retiré des lignes

lors de vos soirées

où vous sniffez votre narcissisme,

votre snobisme et votre élitisme

en boucle entourés de filles shootées.

 

La race pure fait peine à voir.

De yacht en jet privé,

elle voyage en classe séparée,

apartheid qui ne dit pas son nom

pour ne pas froisser l'illusion démocratique.

 

La race pure jette les hommes

les uns contre les autres,

entube tous les combats pour la liberté.

La race pure n'as pas froid aux yeux

mais son coeur est glacé

comme la banquise.

 

Elle n'est pas prête de fondre

devant une oeuvre marginalisée.

Elle fermera son regard et dira:

"Wouhaf! C'est quoi cette merde-là?"

 

Mais nous,

nous savons ce que cherche

la race pure:

 

La guerre aux peuples

par pur intérêts économiques

et la Grande Faucheuse

pour faire toujours gagner les rois.

 

On vous laisse vous emballer

dans cet emballage cadeau.

 

20160915_0024222.jpg

 

 

 

Les commentaires sont fermés.