02/10/2016

Moins de frontière pour sauver la Julie et 24 Heures

C'est Philippe Souaille qui nous fait une réflexion intéressante sur son blog au sujet de la politique de Tamédia enver ces deux journaux romands.

Alors que l'on parle sans cesse de refermer les frontières et du "on est bien chez soi, ouste les étrangers et les frontaliers", le blogueur de la TdG encourage les régions à casser de la barrière et à s'assumer en tant que région transfrontalière pour mieux agir ensemble et fortifier le pôle presse de la région lémanique fragilisé par les dinosaures alémaniques de Tamédia qui ont faim de pognon mais pas trop de culture et de diversité de la presse. Normal. Plus l'être humain se conforme aux règles toujours plus voraces du marché, plus les riches s'enrichissent encore plus au détriment des humains qui courbent l'échine et ne se rebellent même plus d'une façon ou d'une autre...

Moins de frontière. Face à la mondialisation galopante, ces trois mots révulsent beaucoup de citoyens et citoyennes qui préfèrent se rassurer autour d'un projet estampillé 100% helvétique... Le problème c'est que la Suisse allemande n'en a parfois rien à cirer des intérêts des Romands parce que l'argent, qui n'a ni odeur ni frontière nationale, passe avant la nation. Hors ici, Philippe Souaille nous parle des humains qui vivent autour des centres urbains que sont Genève et Lausanne. Il nous parle de la Savoie et du Pays de Gex qui ne sont pas à une distance Terre-Tchouri qui a rassemblé tant de compétences humaines planétaires pour la réussite de la mission...

Mais voilà. Les râleurs de Romands ont en assez des râleurs et frimeurs de Français qui nous font la nique avec leur belle villa jacuzzi-piscine et belles bagnoles eux qui encaissent des salaires suisses et vivent sur territoire français. Alors les râleurs romands font tout ce qu'ils peuvent pour détester les râleurs frontaliers que le leur rendent bien. Et la région ne profite alors plus du tout des cynergies citoyennes...

Pendant ce temps, la Julie et 24 Heures coulent tout doucement et se préparent peut-être à une euthanasie ou une fusion de plus. La presse diversifiée devient un divertissement totalitaire où la pub côtoie des nouvelles d'agence de presse mondialisée... 

Quand un seul groupe médiatique domine le monde entier, c'est alors que la pensée unique peut circuler et diffuser tous ses dogmes sans plus aucune contestation possible. Le rouleau compresseur écrase toute intelligence rebelle et marginale, les ordres arrivent du Canal Suprême, les femmes et les hommes ferment leur gueule et obtempèrent au Comité d'Administration Suprême et Dieu peut imposer son Royaume unique sur Terre. Cela s'appelle une théocratie au service d'un Ordre Suprême. Cela ne vous rappelle-t-il pas quelque chose que vous haïssez tous?

http://philippesouaille.blog.tdg.ch/archive/2016/09/28/julie-eric-m-a-tuer-279107.html

 

 

Les commentaires sont fermés.