14/10/2016

Un Trumpoline pour Poutine

Que les Américains et Américaines qui voteront le cas Donald Trump en toute connaissance de cause à la présidence de leur pays doivent aussi savoir qu'ils donneront un chèque en blanc à la politique de Vladimir Poutine faite d'homophobie, de retour à l'orthodoxie la plus primitive, de palais impériaux digne du temps des tsars partant en guerre contre d'autres royaumes du monde.

Parce que oui. Si aujourd'hui Donald Trump et Vladimir Poutine paraissent très copains sur le mode selfy "Je te ressemble, tu me ressembles, donc nous nous aimons mutuellement" ce sera également et exactement sur le rejet et la haine réciproque que se terminera l'idylle de grande surface entre la première puissance mondiale et la deuxième avant que la Chine ne se mêle du podium Mister Puissance Mondiale.

Et si les Américains veulent d'une bonne guerre, avec de vrais morts dans leur camp et dans le camp adverse en quantité faramineuse, ils peuvent faire confiance à Donald Trump et sa démagogie pour faire comme Hitler et chauffer les foules idolâtres.

Mais si les Américains et Américaines rêvent encore de paix, d'évolution, et de démocratie alors ils et elles feront un choix nettement moins fou et plus réaliste quand à la réalisation des buts recherchés. Hillary Clinton est pragmatique et pas vraiment folle. Elle sait encore faire la différence entre son ego personnel et l'intérêt du peuple. Elle n'est pas un roitelet, comme Trump et Poutine, qui se vexe au point de presser sur le bouton rouge d'une bombe atomique pour satisfaire et venger son ego blessé par l'adversaire.

Voter Trump c'est voter un Trumpoline pour Poutine qui pourra alors déployer toute sa force de frappe brute autour des frontières russes et faire trembler l'Occident aussitôt que l'amour se transformera en haine entre les deux lascars. Et comme un gamin énervé mais sûr de ses toys boys à vibrations variables, Donald Trump rentrera dans le jeu de la mort pornographique de son adversaire. Qui enverra le premier son missile sur l'adversaire? C'est une affaire de mec à la course pour gagner et intimider l'ennemi. Mais cela termina en conflit général avec une apocalypse promise sur la Terre.

Alors franchement, si les Américains et Américaines veulent recevoir collectivement le Nobel de la Paix en 2017, qu'ils et qu'elles votent Hillary Clinton. Ils et elles rendront un sacré service à l'Humanité. Nous avons besoin définitivement de la Russie comme amie mais pas comme ennemie de l'Occident. 

 

 

Les commentaires sont fermés.