15/10/2016

Histoire de diable, de souffre, de "démoncrate"

L'extrême-droite s'entend bien à démoniser la candidate démocrate à la présidentielle américaine.

L'extrême-droite? Tiens tiens, comme c'est vraiment étrange, elle qui a connu des vieilles gloires aussi géniales que Pinochet, le général Videla, Franco, Mussolini, Hitler. Une belle brochette de criminels tous attirés par le nazisme, cette forme d'idéologie de la race pure pas loin du tout de l'idéologie de la race pure et élue des terroristes islamiste.

Un journaliste propose sur sa chaîne une somme de 5.000$ à qui portera le T-shirt devant une télévision publique mentionnant que Bill Clinton est un violeur et même 10.000$ à qui aura le "courage" de le crier haut et fort devant cette même émission TV. C'est ici:

http://www.romandie.com/news/Gagner-5000-dollars-en-criant-Bill-Clinton-est-un-violeur/744719.rom

C'est vrai quoi. Bill Clinton est un obsédé sexuel qui s'est bien servi de ses talents de séducteur et de son aura présidentiel pour mettre des femmes dans son lit ou sous le bureau oval. C'est vrai que ce n'est pas très reluisant pour lui, sa stature présidentielle, et surtout très mal envers son épouse Hillary. Mais de là à dire que Bill est un violeur patenté, c'est extrêmement grave comme accusation. Et sans preuve, le couillon qui suivra ce journaliste, grand soutien de Donald Trump qu'il a invité dans son studio, risque bien un beau procès pour diffamation. Après, on dira ce que l'on veut sur les mecs. Tous des violeurs de Bill Clinton à Donald Trump en passant par DSK. Cela rassurera les féministes extrémistes et confortera les extrémistes islamistes dans leur combat pour le port de la burqa ou du niquab...

Etrangement, extrême-droite, extrémisme féministe, et extrémisme islamiste se rejoignent sur un point très commun à tout trois: à bas la démocratie et longue vie à la dictature fasciste, ou à la dictature féministe, ou à la dictature islamiste...

Cherchez le diable, il reviendra au galop récupérer son souffre chez les fous de pureté et de dogmatisme.

 

 

Les commentaires sont fermés.