15/10/2016

La liberté d'informer et de s'informer remise en question

Derrière les accusations d'harcèlements et d'agressions proférées par plusieurs femmes concernant le candidat à la présidence Donald Trump, quantité de personnes se réfugient derrière ce personnage pour prendre sa ligne de défense. Soit que tout cela est un complot, une gigantesque manipulation honteuse du clan Clinton et un scandale absolu orchestré par les politiciens au pouvoir pour abattre le pauvre candidat marginal, solitaire, et hors système.

Laisser rire tous les gens de bonne volonté et de bonne foi. Le marginal Donald Trump est tout de même milliardaire, ne fait pas la manche dans la rue, a bâti son empire sur l'exploitation de dizaines de milliers de prolétaires, a squatté de très nombreuses années les grands médias avec son appendice nasal, a fait une OPA hostile sur le parti Républicain qui est le plus vieux parti et le plus puissant parti, en termes économiques si ce n'est politique, de l'Amérique.

Alors les idiots et idiotes qui mouillent leur cerveau réduit et hypnotisé par ce grossier personnage en pensant que lui au moins est intègre, un brave gars d'Amérique blanc comme neige qui n'a jamais rien fait de mal aux femmes malgré ses horribles propos, traitant le sexe féminin plus bas que terre, labourant et violant les consciences de ses adversaires pour en faire de la pâtée électoraliste à son profit, n'hésitant pas à menacer en direct et en public devant des centaines de millions de téléspectateurs du monde entier de faire jeter en prison son adversaire, Hillary Clinton s'il est élu président, ces idiots et idiotes donc ne savent pas le mal qu'ils et qu'elles font à la démocratie où alors ils et elles sont les complices de gouvernements mafieux, pour le retour aux tyrannies, aux violences de plus en plus importantes des Etats à travers le monde, au muselage de la presse et d'Internet au profit d'une caste unique, fasciste, qui s'auréole de toutes les vertus alors qu'elle commet d'atroces crimes dans les prisons et assassine en masse.

Ces états ont existé dans nos démocraties européennes mêmes. C'était Mussolini en Italie, Franco en Espagne, Hitler en Allemagne. et nous savons que grâce à ces sinistres personnes nous avons connu la seconde guerre mondiale. Qui nie les catastrophes commises par ces personnages est un parfait révisionniste qui n'a aucune conscience politique et humaine. Et pourtant, en soutenant Donald Trump Président au sommet de la première puissance mondiale, ces mêmes personnes donnent un chèque en blanc à la tyrannie et à la future guerre mondiale nous menant tout droit à l'apocalypse de la race humaine.

Je ne dis pas merci à ces gens ridicules. Ils sont les premiers fossoyeurs de la démocratie, notre héritage reçu du siècle des Lumières et de toutes ces personnalités qui ont voulu, il y a près de trois siècles, donner le pouvoir au peuple et non plus à une caste élitiste, se considérant la race pure et supérieure issue tout droit de l'autorité divine...

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.