20/10/2016

Il y a du Chopin chez Vladimir Cosma

C'était un feuilleton que je suivais passionnément quand j'étais gosse. Avec ardeur et amour pour la belle Nadia; avec imitation enfantine pour le beau capitaine Michel Strogoff, cet homme libre qui voulait sauver le tsar et la Russie des hordes de barbares voulant détruire l'empire.

Un autre temps d'héroïsme ou les journalistes européens suivait Michel Strogoff dans ses aventures alors que Nadia le soutenait dans les pires épreuves de sa vie. 

Parfois je me demande si l'imitation que je reproduisais enfant n'est pas devenue réalité dans ma vie d'aujourd'hui avec d'autres épreuves, d'autres moments difficiles, et surtout une femme aussi belle que celle qui accompagne le héros dans sa vie d'aventure.

Parfois je réalise que la démocratie a aussi besoin de ses héros, de ses stars qui illuminent le ciel de leur foi à l'égard des valeurs auxquelles ils et elles adhèrent pour se défendre contre les nouveaux barbares qui veulent imposer de petites et grandes dictatures sur la Terre comme les rois et tsars de naguère voulaient perpétuer la tradition et les royaumes au détriment de la liberté des peuples à s'auto-déterminer. Sauver la démocratie comme jadis Michel Strogoff voulait sauver la Russie des tsars contre le chaos et la barbarie des gens déclassés et ignorés du Royaume se soumettant à des opportunistes et des populistes sanguinaires qui avaient déjà tout compris des avantages à tirer de la naïveté et du désespoir des peuples?

Que se passera-t-il avec la chute du château de cartes des populismes provoqué par la chute de Donald Trump? Les élites du monde démocratique en tireront-ils la leçon et feront-ils beaucoup mieux pour rétablir une certaine égalité de traitement et une meilleure justice pour les peuples? Ou au contraire se persuaderont-elles qu'ayant gagné les élections elles pourront encore tirer sur la corde raide sans craindre la rupture finale et la révolte barbare des peuples avec les conséquences dramatiques que l'on présuppose?

Ce sera à voir. Si enfin les maîtres du monde cessent de se comporter avec cynisme, égoïsme et violence et si, à l'instar de la volonté d'un certain Barack Obama et de son épouse Michelle, les peuples démocratiques auront ce sursaut d'orgueil pour faire revivre la paix sociale, la solidarité, et la fraternité, alors l'Humanité a encore de l'avenir.

Petit rappel comme une piqûre de vaccin. 1% de la population mondiale détient le 50% de toutes les richesses produites par les peuples et sensément produites pour être partagées avec le peuple... C'est cela la démocratie et non la royauté ou la dictature...

 

 

Les commentaires sont fermés.