27/10/2016

Trump International Hôtel ne sera jamais Hôtel California

Le clinquant, le fastueux, le kitsch. Monsieur T est le roi de l'hôtellerie pour riches nababs entourés de mannequins très jeunes, parfois même trop jeunes, rejetées comme des kleenex après usage.

Faire miroiter la richesse au peuple à coups de paillettes, de soirées cocktail avec sniffs cocaïnés offerts aux jolies mademoiselles, comme disaient déjà les officiers nazis à l'époque d'Hitler. Faire tout bien mais avec un cynisme des plus raffinés. S'envoyer en l'air dans des draps de satin le plus souvent possible et avec la plus grande variété possible de chair féminine prête à se soumettre aux hommes supérieurs contre beaucoup d'argent et un rêve frelaté.

Désolé de vous contredire, Monsieur T. Il n'y a rien qui tienne debout démocratiquement dans votre proposition vraiment trop indécente si ce n'est que l'élite, votre élite à vous, comme celle de Kadhafi jadis dans un autre pays que le vôtre qui faisait bunga bunga avec les jolies mademoiselles dans ses propres hôtels, pardon, bordels de luxe, est une élite triée et lavée plus blanc que blanc pour dominer le peuple et le rendre esclave de votre personne. Vous n'avez pas l'attitude d'un président démocratique ni le respect que vous devez à tous vos électeurs et électrices. Vous n'irez jamais défendre la veuve et l'orphelin, le marginal et le migrant clandestin, le chômeur et la prostituée, le femme de ménage qui ne gagne presque rien comme l'homme sans moyens financiers superflus. Tous ces gens-là font partie des faibles à vos yeux, des faibles que vous méprisez et que vous n'hésiteriez pas à éliminer de votre échelle sociale des valeurs, voir à éliminer tout court si cela s'avérait nécessaire à vos yeux et aux yeux des fascistes dont vous êtes aussi l'élu et le représentant. 

C'est donc une chaîne hôtelière dont je ne pourrais aimer fréquenter que vous possédez. Une chaîne dont le personnel est sans doute très correct et très professionnel. Une chaîne qui a de l'avenir et aura du succès. Mais ce ne sera jamais aussi célèbre et grand qu'Hôtel California, cet hôtel pour tous et toutes qui a poussé sur la colline des jeunes hippies, cette maison bleue aussi où les rêveurs et rêveuses d'une utopies mondiale se lançaient dans une aventure globale pour faire de la Terre notre village commun à tous.

Non. Décidément, Monsieur T, vous ne serez jamais le PDG 5 étoiles d'Hôtel California ni Président des Etats-Unis d'Amérique.

Mademoiselle Nur Amira Syahira (oui, ça ira même très bien sans Monsieur T) c'est à vous maintenant.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.