28/10/2016

Les douze femmes et le goujat

A son dernier repas, Jésus parla à ses 12 fidèles compagnons. Il se savait condamner et prêt à payer le prix de son idéalisme céleste par la mort.

Au dernier repas présidentiel de Donald Trump, ce sont 12 femmes qui se sont invitées afin de dénoncer les agissements scélérats du candidat à la présidence américaine. La dernière est une Miss finlandaise qui avait participé à Miss Univers en 2006...et qui ressemblait à Mélania Trump épousée un an auparavant par le grossier personnage qui s'agrippa, en ce temps-là, aux fesses de la belle blonde scandinave.

Mélania Trump soutient toujours son mari et pense que toutes ces femmes mentent et sont manipulées par le camp démocrate. Mélania n'a pas de jugeote personnelle. Elle écoute son mari et si son mari lui dit qu'il ne lui ment pas elle accepte sans broncher. C'est lui la parole de vérité.

Notre monde célèbre une drôle de star et certains comme certaines sont toujours prêt(e)s à voter pour cet homme tandis qu'un autre homme était conspué et mis en croix sous les sifflets et les crachats du public il y a deux milles ans.

12 femmes et le salopard. Elles sont 12 qui mentent et sont conspuées alors que le salopard s'en tire plutôt très bien. 

Je n'aurai plus envie d'écrire dans ce vide des consciences et ce cynisme apocalyptique si cet affreux personnage est élevé en triomphe par cette Amérique-là.

 

Un poète qu'on tue;

un poète qui se tait pour toujours;

un poète qui n'écrit plus

c'est plus grave

qu'une élection présidentielle.

 

 

Les commentaires sont fermés.